l'Actualité

toutes les actualités

4 Jours de Dunkerque - étape 4

le 12 mai 2014
Le Trèfle joue au poker et rafle la mise !
Franck Pineau et Marc Madiot ont fait une belle partie de poker samedi lors de la difficile quatrième étape des Quatre Jours de Dunkerque et ont finalement raflé la mise, Arnaud Démare conservant son maillot rose de leader en confortant de 4 secondes son avance au classement général.

« Cela fait trois jours qu’on roule, qu’on a l’entière responsabilité de la course prévenait Franck Pineau vendredi soir, il y en a même qui n’ont rien trouvé de mieux que de nous chambrer… Alors samedi, dans une étape difficile, vallonnée et avec un fort vent, on va jouer un peu. Je peux vous assurer qu’on ne roulera pas un mètre. L’équipe IAM et Sylvain Chavanel ont dit vouloir prendre le maillot rose ? Et bien ils devront aller le chercher ! »

De fait, neuf coureurs dont le Belge Amorison (Wallonie-Bruxelles) était le mieux classé à un peu plus de deux minutes au classement général, se sont rapidement échappés et cette fois, les maillots bleus ne se sont pas placés en tête de peloton. Et l’écart a monté, rapidement, pour atteindre 10 minutes après 40 kilomètres.

« Et comme prévu, poursuit Marc Madiot,on n’a pas bougé. Sans rien dire non plus. Les IAM et les Tinkoff-Saxo ont compris qu’il pourrait y avoir un enterrement de première classe et ont donc travaillé à près de 100 kilomètres de l’arrivée. »

Sur un parcours il est vrai difficile, l’écart avec les échappés s’est rapidement réduit mais les deux équipes en question ont rapidement essaimé leur main d’œuvre pour laisser leurs leaders, Chavanel et Valgren Andersen, esseulés à trente kilomètres de l’arrivée.

Chavanel a attaqué en compagnie de Tronet (BigMat-Auber), l’équipe fdj.fr s’est ressoudée avec Anthony Geslin et Pierrick Fedrigo menant la poursuite pour finalement annihiler l’attaque de leur principal adversaire dans le dernier tour.

Dans le final, le sympathique Thierry Hupont (Giant-Shimano) est allé chercher une belle victoire d’étape tandis qu’Arnaud Démare, dans un sprint en faux-plat montant, faisait la différence et glanait quatre secondes qui ne seront pas rien dimanche dans la dernière étape promise à un sprint massif.

« Dans cette nouvelle étape difficile, dit le leader des Quatre Jours de Dunkerque, mon équipe a de nouveau été exceptionnelle en restant sans cesse vigilante. Je pense que le plus dur est fait. Je suis quand même plus apte à chercher les bonifications qu’à franchir les monts. La situation a été un peu compliquée avec l’attaque de Chavanel, avec le contre de Dumoulin et Sénéchal qui promet beaucoup mais finalement, l’étape s’est achevée comme nous l’avions espéré. Je sens qu’en un an, j’ai bien progressé. J’ai gagné en maturité, je ne suis plus autant stressé de porter le maillot de leader. Ce n’est même plus un problème… »

Vos commentaires