l'Actualité

toutes les actualités

Alexandre Géniez, la journée devant

le 17 juil. 2015 - Tour de France, Etape 13
La canicule a régné au cours de cette treizième étape marquée par la longue échappée d’Alexandre Géniez et la victoire de Van Avermaet (BMC). Ce fut un ballet incessant d’équipiers allant chercher des bidons. Près de 10 litres d’eau ont été bus par chaque participant au Tour de France, 19 bidons chacun.
Cette chaleur qui s’ajoute à la difficulté du parcours a éprouvé les coureurs qui savent d’ailleurs que les conditions seront les mêmes ce samedi en direction de Mende.

« Cette chaleur aujourd’hui, c’était impressionnant ! dit Arnaud Démare. Je ne sais pas combien de temps nous avons passé aux voitures mais c’était de la folie, la chasse aux bidons, dit l’ancien champion de France. Au bout de 20 minutes on avait déjà plus d’eau. Les commissaires nous titillaient parce qu’on venait chercher des bidons mais il fallait bien s’hydrater. Je pense que c’est le genre d’étape qui va rester longtemps dans les pattes. Du coup, le final était dur mais avec cette chaleur, c’est toute l’étape qui était difficile. »

Rien, toutefois, n’aurait pu empêcher Alexandre Géniez de s’échapper en direction de sa bonne ville de Rodez et sur ses routes d’entraînement. Dès le départ il a pris le groupe de tête en compagnie de Gautier (Europcar), Périchon (Bretagne-Séché), De Gendt (Lotto-Soudal), Haas (Cannondale-Garmin) et Kelderman (LottoNL-Jumbo).

"J'étais super motivé à l'idée d'être devant aujourd'hui, dit-il. Ce n'est pas tous les jours que le Tour de France arrive chez moi. En plus, toutes les conditions étaient favorables pour que je parte dans l'échappée. Nous n'étions pas trop nombreux, je n'ai pas eu à batailler beaucoup pour y être, c'était intéressant. Il y avait de très bons rouleurs, on s'est assez bien entendus. J'ai cru que le groupe pouvait aller au bout d'ailleurs, jusqu'à ce que ça attaque. Il aurait fallu réussir à s'entendre jusqu'à la dernière montée parce qu'après, à six sur les faux-plats descendants, je pense que nous n'aurions pas perdu beaucoup de temps. Là, à deux (Kelderman et Gautier), ils perdaient énormément. 

Alexandre a donc été repris dans le final, il en a été déçu mais il a néanmoins pris beaucoup de plaisir.

Pour ma part, avec la chaleur, mes jambes n'étaient de toute façon pas au mieux aujourd'hui et puis, je sors du Giro.. Moi en grande forme sur une journée comme ça, j'aurais eu plus de chances d'aller au bout. Malgré la petite déception, je me suis fait vraiment plaisir. J'avais des supporters partout sur la route. C'était une belle journée. Demain, j'aurai les jambes bien dures. Mais si je passe la journée sans encombre, j'essaierai avec plaisir de reprendre une échappée d'ici la fin de ce Tour".

Vos commentaires

Publié le 25 juil. 2015 à 16:18, par Péreau
Allez les garçons. On est derrière vous!!
Publié le 19 juil. 2015 à 16:51, par Anthony Gayral
L'Aveyron est fière d'Alex Geniez !!!