l'Actualité

toutes les actualités

Alexandre Géniez, une première course par étapes !

le 16 août 2015 - Tour de l'Ain, étape 4
Alexandre Géniez, porteur du maillot jaune depuis sa victoire d’étape hier et parfaitement soutenu par ses équipiers, a très bien géré la dernière journée du Tour de l’Ain et a remporté la première course par étapes de sa carrière. Pour son plus grand plaisir.

Il y avait encore quatre cols et côtes avant l’arrivée finale à Lelex-Mont-Jura et si l’équipe ag2r-La Mondiale, comme prévu, a vraiment tenté de renverser la situation, l’équipe FDJ a fait front avec cran et avec l’aide d’équipiers qui ont de nouveau donné satisfaction à leur leader et à leur patron.

« C’était du bon boulot, assure Alexandre, comme hier mes équipiers ont été à la hauteur, tous… »

« J’ai vu une bonne équipe, solidaire, confirme Marc Madiot, et je suis content de voir Arnaud Courteille confirmer les progrès déjà vus cette année. Il a accompagné Alex jusqu’à l’entame de la dernière difficulté ! »

Même si Alexandre Géniez ne perd jamais son sang-froid, il a bien été mis à l’épreuve par l’équipe ag2r-La Mondiale qui a, d’abord, envoyé Hubert Dupont en éclaireur. Puis Péraud a fait un très gros travail de sape avant d’être distancé.

Le danger est venu de Latour, passé à l’attaque dans le final en compagnie de Jeandesboz (Europcar) et dont l’avantage a culminé à 40 secondes.

« Je n’étais pas très inquiet parce qu’il y avait des faux-plats montants, dit Alexandre, parce qu’ils n’étaient que deux devant et qu’on a su les garder à portée de fusil dans la dernière difficulté mais ce n’était pas gagné quand même ! A 5 kilomètres de l’arrivée, je savais que c’était à moi de rouler en tête d’un groupe de 7 à 8 coureurs et je l’ai fait. On finit juste derrière eux, Latour a gagné l’étape et moi le général. Je suis content, c’est ma première victoire dans une course par étapes et ça confirme que je suis fait pour jouer le général de ces courses-là. »

Heureux mais fatigué, Alexandre Géniez va couper une semaine avant de reprendre la compétition à la fin du mois. Et avec en tête le Tour du Gévaudan, course par étapes qui se déroule sans sa région. « On verra comment ça se passe… » tempère-t-il…

Vos commentaires