l'Actualité

toutes les actualités

Anthony Roux huitième pour commencer

le 03 avril 2017 - Tour du Pays Basque, Etape 1
Il y a des courses dans l’année où les leaders désignés font défaut et c’est donc l’occasion pour ceux qui travaillent toute l’année dans l’intérêt de Thibaut Pinot, Arthur Vichot et Arnaud Démare de penser à eux. De prendre goût à un cyclisme plus libéré. C’est le cas des huit coureurs engagés cette semaine dans le Tour du Pays Basque et notamment d’Anthony Roux qui a pris la huitième place de la première étape gagnée par l’Australien Matthews (Team Sunweb).

Sous le soleil basque, cette étape a été une mise en jambes assez tranquille pour un peloton qui s’est concentré sur l’essentiel dans la dernière heure.

 

 

 "Sans ça, je pense qu’il [Anthony Roux] aurait fait mieux que huitième" J.Veikkanen

 

 

« Sous le soleil basque, explique Jussi Veikkanen, ce fut en effet une étape tranquille. On ne peut pas dire qu’il y ait eu de la course. Trois coureurs, Bagues (Caja Rural), Bagot (Cofidis) et Anton (Dimension Data) sont sortis du peloton après cinq kilomètres et le Team Sunweb a travaillé pour favoriser le sprint. Dans les dix derniers kilomètres, il y avait une bonne petite bosse sur une petite route que nous avions tous reconnue hier. Anthony Roux a vu que ça lui convenait et tout le monde était d’accord avec lui. L’équipe a donc travaillé en sa faveur. »

 

Sans une crevaison survenue à 3,5 km de l’arrivée, Alaphilippe (Quick Step Floors) qui avait attaqué dans cette difficulté aurait sans doute gagné. Le sprint a donc bien désigné le vainqueur. Le peloton était alors réduit à une centaine d’hommes où figuraient cinq des coureurs du Trèfle et Anthony Roux a été tout près de signer un top 5.

 

« Le dernier virage était à 200 mètres de la ligne d’arrivée, poursuit Jussi, et on savait qu’il fallait virer dans les dix premiers. Anthony était un peu plus loin mais il avait de la force. Il est remonté très vite et a lancé son effort sur la gauche de la route mais a subi une petite vague et a dû ralentir. Sans ça, je pense qu’il aurait fait mieux que huitième. »

 

Dans ce Tour du Pays-Basque et même si le niveau est relevé, l’équipe FDJ ne manque pas d’ambitions avec Rudy Molard qui reprend la compétition, Odd Eiking qui est ambitieux et Anthony Roux mais Jussi ne veut brimer personne. Chaque jour, promet-il, un de ses coureurs va s’exprimer.    

 

 

Par Gilles Le Roc’h

Vos commentaires

Publié le 05 avril 2017 à 09:01, par charles
Pour faire un super tour du Pays Basque, il va falloir mettre des coureurs DEVANT et faire ainsi travailler les autres équipes.
Publié le 04 avril 2017 à 19:15, par denis billamboz
L'équipe bosse bien, les résultats suivent !