l'Actualité

toutes les actualités

Arnaud Démare cinquième d’une sprint mouvementé

le 09 mars 2016 - Paris-Nice
« Quand on voit ce qu’Arnaud Démare a été capable de faire à l’arrivée de la première étape à Vendôme, dit Thierry Bricaud, on ne peut pas se contenter d’une cinquième place à Commentry mais je retiens une chose de cette journée : nos coureurs ont beaucoup d’envie ! »

De Contres à Commentry, il a fait froid de nouveau sans que la neige ne vienne compliquer davantage la tâche des coureurs mais sur le toboggan de la deuxième partie de course, les organismes ont été mis à rude épreuve. Bien plus que ce qui était envisageable devant nos écrans de télévision.

Derrière une échappée de quatre coureurs maîtrisée à 12 kilomètres de l’arrivée, les équipes des sprinteurs ont ferraillé. A 30 kilomètres du but, l’équipe de FDJ était en ordre de marche en tête de peloton.

« Oui ça court collectif, poursuit Thierry, mais ça ne s’est pas passé non plus comme on le souhaitait. C’est d’ailleurs le cas pour beaucoup de sprinteurs. Dans le dernier kilomètre, Arnaud a perdu la roue de Delage et c’est dommage parce que Mika est resté au contact de Bouhanni et Matthews qui se sont disputés la gagne (victoire de Matthews après déclassement de Bouhanni). Arnaud a alors choisi la roue de Kristoff, c’était une bonne option, mais ce dernier a coincé et a provoqué la cassure. Voilà comment Arnaud a fini à la cinquième place… « 

Comme le dit Thierry, l’équipe FDJ va se mettre en mode Arthur Vichot mercredi sur la route du Mont-Brouilly et lors d’une étape qui semble devoir se disputer dans des conditions exécrables.

« Arthur dit qu’il n’avait pas de bonnes jambes aujourd’hui mais c’est demain qui compte, conclut le directeur sportif du Trèfle. Le parcours est assez dur et ça risque d’être très compliqué en effet mais ça sera le cas pour tout le monde ! »

Vos commentaires

Publié le 10 mars 2016 à 09:40, par Jac34
les aléas des sprints.