l'Actualité

toutes les actualités

Arnaud Démare deuxième et toujours maillot vert

le 06 juil. 2017 - Tour de France, Etape 6
Arnaud Démare a pris à Troyes la deuxième place de la sixième étape du Tour de France et conservé le maillot vert du classement par points. C’est bien l’essentiel d’une longue étape disputée sous la chaleur et qui a fixé le duel des deux meilleurs sprinteurs de ce Tour, le champion de France et l’Allemand Marcel Kittel (Quick Step Floors) une nouvelle fois vainqueur.

L’échappée menée depuis le départ de Vesoul par Vegard Stake Laengen (UAE-Team Emirates), Perrig Quemeneur (Direct Energie) et Frederik Backaert (Wanty-Groupe Gobert) repris dans les rues de Troyes, a été parfaitement maîtrisée par le peloton en tête duquel Rudy Molard a longtemps roulé et ce sont bien les deux sprints du jour qui ont constitué les principaux faits de cette journée.

 

Le sprint intermédiaire était disputé à Colombey-les-deux-Eglises et après le passage des trois hommes de tête, Arnaud Démare a fait preuve d’autorité après avoir été piloté par Mickael Delage.

 

Il est revenu très facilement sur Colbrelli (Bahrain-Merida) qui avait anticipé et a résisté sans problème au retour de Matthews (Team Sunweb) et Greipel (Lotto-Soudal).

 

 

"On était un peu loin au démarrage mais Arnaud a réussi à passer le long des balustrades, c’est bien" M. Madiot

 

 

Deux heures plus tard, il fallait en découdre dans le final tortueux de Troyes et une nouvelle fois Arnaud a délivré une très belle copie après avoir fait l’effort de se replacer dans le dernier virage.

 

« Avant le sprint, dit Marc Madiot, j’avais un peu d’appréhension, c’était tortueux. Avec ce dernier virage, ça devait se jouer le long des balustrades mais il n’y a pas eu de chute, c’est une satisfaction. Nous, on était un peu loin au démarrage mais Arnaud a réussi à passer le long des balustrades, c’est bien. »

  

"Le long de la barrière, j’ai touché un objet tenu par un spectateur" A. Démare

 

 

Après avoir pris la première ligne, le porteur du maillot vert a pris le dessus sur Greipel au coude à coude mais il a vu passer Kittel, plein centre, vainqueur sur sa lancée avec un vélo d’avance.

 

« On peut refaire le sprint dix fois, dit Arnaud. Deuxième ce n’est pas si mal, je suis passé par un trou de souris. J’arrivais vite, je ne voulais pas couper mon effort, je me sentais apte à gagner. Le long de la barrière, j’ai touché un objet tenu par un spectateur. Ça frottait pas mal encore aujourd’hui… J’ai senti Greipel plier mais j’ai vu Kittel passer. Il a eu un peu de chance, comme à Liège, en venant de loin mais il allait plus vite que nous. Je suis très content, j’ai de bonnes jambes. A la place qu’était celle de Kittel j’aurais pu gagner pourquoi pas mais là où je suis, c’est bien de faire deuxième. »

 

Au soir de cette sixième étape, Arnaud est le premier coureur français depuis Laurent Jalabert à porter le maillot vert plus de deux jours d’affilée dans le Tour. Il possède 37 points d’avance sur Kittel. La septième étape proposera un nouveau duel entre les deux hommes à Nuits-Saint-Georges.

 

Toute l’équipe FDJ est heureuse de voir Olivier Le Gac retrouver le sourire. Après avoir perdu deux kilos en trois jours, il semble avoir réglé son problème de santé.

 

 

 Par Gilles Le Roc’h   

Vos commentaires