l'Actualité

toutes les actualités

Arnaud Démare en gagne une belle !

le 01 sept. 2017 - Bruxelles Classic
Le Champion de France Arnaud Démare, on ne le dira jamais assez, est un super champion. En cette fin de saison, le leader de l’équipe FDJ n’a pas des jambes de feu mais il parvient encore à obtenir de super résultats. Deuxième de la Cyclassics Hambourg il y a deux semaines, il s’est imposé aujourd’hui dans la Brussels Classic après un gros travail de ses équipiers.

Il s’agit pour lui de sa dixième victoire cette saison, de la vingt-septième pour son équipe qui a fait mieux seulement en 2013 (33 succès), 2011 et 2014 (28) mais la saison n’est pas terminée !

 

"Avec Olivier à l’avant, on a joué sur du velours." F. Guesdon

 

« Ce fut une course animée, dit Frédéric Guesdon, sur la route avec Marc Madiot pour se rendre au Grand Prix de Fourmies qui aura lieu demain. Il y a d’abord eu cinq échappés, repris à 60 kilomètres de l’arrivée par neuf autres coureurs dont Olivier Le Gac, présent dans la présélection au championnat du monde avec Matthieu Ladagnous et Anthony Roux. Avec Olivier à l’avant, on a joué sur du velours, restant vigilants derrière des équipes obligées de faire l’effort comme Wanty-Groupe Gobert, UAE-Team Emirates et Quick Step Floors. Déjà Bouhanni (Cofidis) avait été éliminé sur chute et Kittel (Quick Step Floors) avait été distancé. A trois kilomètres de l’arrivée, on a roulé pour aller chercher le dernier échappé, l’Autrichien Brändle (Trek-Segafredo), repris sous la flamme rouge. »

 

Pour Arnaud, troisième de cette course en 2014, deuxième derrière Boonen l’an dernier, bien connaître le final était un avantage. Il a été super bien emmené par Marc Sarreau et Jacopo Guarnieri et c’est avec facilité qu’il a dominé Kump (UAE-Team Emirates) et Greipel (Lotto-Soudal).

 

"Voilà, on en est à 27 victoires et gagner ici c’est bien." M. Madiot

 

« Après Plouay, explique Marc Madiot, j’avais demandé à Arnaud et ses équipiers de remettre de l’impact dans les entraînements, de jouer plus sur la tonicité et l’agressivité. Aujourd’hui on avait une bonne équipe. Je peux dire que décidément Valentin Madouas est vraiment un très bon coureur. Il a roulé et était encore là dans le final. Je suis content aussi de la bonne rentrée de Sébastien Reichenbach. Il a fini dans le peloton et puisque cette course se joue au placement, c’est qu’il marche bien. On n’avait pas gagné ici depuis Emmanuel Magnien, il y a longtemps, en 2001. Voilà, on en est à 27 victoires et gagner ici c’est bien. On a fini deuxième à Hambourg, on gagné le Tour de l’Ain, une étape du Tour du Poitou-Charentes, ça va. On va continuer là dessus…»

 

Demain la même équipe est engagée dans le Grand Prix de Fourmies sans Arnaud Démare remplacé par David Gaudu. Marc Sarreau sera le sprinteur maison.

Vos commentaires

Publié le 05 sept. 2017 à 09:42, par charles
Allez, il ne reste plus que 3 victoires pour faire 30, ça va le faire !!!!
Publié le 02 sept. 2017 à 22:41, par Cornu Daniel
Bravo Arnaud, ta réussite fait vraiment plaisir ! Et c'est bien mérité ! Beau travail de l'équipe qui t'entoure ! A bientôt sur les routes...
Publié le 02 sept. 2017 à 19:42, par jac34
Marc nous montré que le sprint, il connaissait et qu'il connaissait bien. Demain à Fourmies il sera le leader, que du bon pour lui.