l'Actualité

toutes les actualités

Arnaud Démare encore deuxième !

le 12 mai 2016 - Tour d'Italie, Etape 5
Il y a de quoi râler ! Tout s’était super bien passé dans cette longue étape du Tour d’Italie (233 km), le final couvert en circuit convenait parfaitement à Arnaud Démare dont les équipiers ont fait du très beau travail. Malheureusement, au moment de déclencher son sprint, le pépin technique de Mickael Delage a coupé l’élan de son sprinteur qui est parvenu, pourtant, à décrocher la deuxième place. Comme à Nimègue.

Martial Gayant avait vu juste, c’est un sprint, sur un faux-plat montant pavé, qui a conclu cette étape animée jusque dans les dix derniers kilomètres par quatre échappés, Oss (BMC), Brutt (Katusha), Txurruka (Orica-GreenEdge) et Foliforov (Gazprom-RusVelo).

Luttant pour porter le maillot rouge dont il n’est plus qu’à 20 points, Arnaud a réglé le peloton pour la cinquième place aux deux sprints intermédiaires puis s’est concentré sur la fin d’étape.

« Le final était sinueux, explique Frédéric Guesdon, et ça roulait très vite mais tout le monde a répondu présent pour positionner Arnaud en tête de peloton. Ignas Konovalovas s’est effacé devant Mika qui pilotait son sprinteur quand sa chaine a sauté. Il a fait un écart, Arnaud a ralenti. Moment choisi par Greipel (Lotto-Soudal) pour débouler de l’arrière à une vitesse supérieure. Il a pris 5 ou 6 longueurs et Arnaud n’a pas pu combler même s’il a fini fort. Sa deuxième place rappelle qu’il a de super jambes mais elle est frustrante quand même… »

Dans ce sprint, Kittel était absent de même que la plupart des sprinteurs et c’est dire, en effet, si Arnaud marche bien.

« Alexandre Géniez, qui passera un scanner de son poignet vendredi, a abandonné, poursuit Fred, et désormais tout sera fait pour Arnaud dans les étapes qui lui conviennent. Demain, c’est une arrivée au sommet où nous n’avons pas les éléments pour jouer avec les meilleurs. En revanche, vendredi, ça devrait se terminer au sprint. On va donc se concentrer sur vendredi. »

Vos commentaires

Publié le 12 mai 2016 à 12:19, par denis billamboz
Les jambes sont là, l'équipe répond, la victoire viendra !