l'Actualité

toutes les actualités

Arnaud Démare et FDJ payés de leurs efforts

le 20 juin 2016 - Route du Sud, Etapes 2 à 5
Arnaud Démare et l’équipe FDJ sont parvenus à leurs fins ! Très appliqués depuis le départ de cette course par étape qui marquait son retour à la compétition, le sprinteur de l’équipe FDJ s’est imposé dimanche dans la dernière étape, s’adjugeant sa quatrième victoire de la saison.

Après sa deuxième place, jeudi, dans la première étape, Arnaud et ses équipiers avaient loupé leur sprint le lendemain matin. Marc Sarreau (7e) et Arnaud (9e) avaient vu une nouvelle fois Coquard (Direct Energie) l’emporter. L’après-midi, au terme d’un contre la montre individuel disputé à Albi, le leader du Trèfle s’était pleinement rassuré en signant le quatrième temps, à 22 secondes du vainqueur Nairo Quintana (Movistar), à 16 secondes du deuxième, l’ancien champion de France Sylvain Chavanel (Direct Energie). L'équipe FDJ avait d’ailleurs signé une belle performance collective puisque Yoann Offredo et Benoît Vaugrenard s’étaient classés respectivement onzième et douzième.

Samedi, la grande étape de montagne a été marquée par des conditions météo très difficiles, la neige tombant au moment du passage des coureurs au sommet du Tourmalet.

« En intégrant une échappée de 15 coureurs, explique Frédéric Guesdon, Benoît a respecté les consignes et s’est donné le droit de franchir le Tourmalet en toute sérénité. Si Marc Sarreau a abandonné et si Arnaud a pris le grupetto, les autres ont fait en sorte de le devancer et ont fait, à leur niveau, une belle étape. »

Dimanche, l’étape dans le Gers proposait un circuit assez rugueux et s’il y eut la course de mouvements attendue, le Trèfle a connu une journée parfaite pour permettre un sprint massif et propulser Arnaud vers la victoire.

« Il y a eu une échappée de quatre coureurs, poursuit Fred, et cela nous convenait bien. C’était de bons rouleurs mais la présence de Levarlet (HP BTP-Auber 93) à l’avant nous arrangeait aussi parce qu’il était pointé à 3 minutes au classement général et l’équipe Movistar ne pouvait lui laisser trop de champ. Les Espagnols ont contenu l’écart mais ne nous donnaient pas l’impression de vouloir faire un effort plus important pour revenir. A 50 kilomètres de l’arrivée, nous avons pris nos responsabilités. »

Olivier Le Gac a accéléré en tête de peloton aidé par un coureur de l’équipe Armée de Terre. FDJ a progressivement repris du temps, un peu trop vite d’ailleurs puisque les attaquants ont été repris à 15 kilomètres de l’arrivée.

« Dans le dernier tour, explique le directeur sportif de l’équipe FDJ, il y a eu une attaque de Loubet (Fortuneo-Vital Concept) et Rojas (Movistar) neutralisée par Benoît Vaugrenard. Yoann Offredo et Mickael Delage ont lancé le sprint et Arnaud s’est facilement imposé. Avec une victoire et une deuxième place, le bilan de notre course est bon mais il est normal aussi… »

Vos commentaires