l'Actualité

toutes les actualités

Arnaud Démare : « On est passé à travers ! »

le 22 mars 2017 - À travers les Flandres
A Waregem, Arnaud Démare a sprinté dans le troisième groupe et c’est dire si l’équipe FDJ n’a pas obtenu dans la semi-classique flamande le résultat escompté. Le scénario a été bousculé par un opportuniste Philippe Gilbert (Quick Step Floors) très loin de l’arrivée mais ça n’empêche pas le leader du Trèfle d’affirmer que lui et ses équipiers sont passés à travers.

« C’était un peu bizarre, dit-il, ça s’est joué où on ne l’attendait pas, en partant par petits groupes dans le Berendries à 80 kilomètres de l’arrivée. Le temps de réagir, nous avons roulé pour éviter d’être piégés mais ils étaient une vingtaine devant et nous avons usé des cartouches dans la poursuite. Sans parvenir à les rejoindre. Moi, peut-être que je n’avais pas récupéré de Milan-San Remo mais c’était pour tout le monde la même chose. Ce ne peut pas être une excuse. On est passé à travers...les Flandres »

 

 

C'en était fini des chances d’inverser la tendance

 

 

L’effort de Marc Sarreau puis de Olivier Le Gac a permis de couper l’avantage des attaquants de moitié, de 40 secondes à 20 secondes mais après le passage de l’Eickenberg, l’écart avait augmenté de nouveau. Malgré l’aide des équipes Trek-Segafredo et Cannondale-Drapac, le travail de Jacopo Guarnieri et Matthieu Ladagnous, il fut impossible de reprendre l’échappée bien dirigée par un Philippe Gibert impérial qui a fini par favoriser la victoire de son équipier Yves Lampaert.

 

Mal placé, Arnaud Démare a laissé filer un nouveau groupe conséquent dans le Patersberg et c’en était fini des chances d’inverser la tendance.

 

 

"Quand on joue la gagne on ne doit pas laisser filer vingt mecs" F.Guesdon

 

 

« On a été mauvais, c’est tout», coupe court Marc Madiot pas vraiment bavard.

 

« On n’est pas dans le classement, poursuit Frédéric Guesdon. Sans doute qu’on n’était pas si bien que ça mais quand on joue la gagne on ne doit pas laisser filer vingt mecs. En plus on réagit tard, trop tard. Bon, pour nous dans les classiques flahutes c’est un peu dur mais ça ne fait que commencer. A Kuurne, on avait bien réagi après le Het Nieuwsblad. J’espère que ça va être le cas cette semaine mais une chose est sûre, il faut aller de l’avant. Ne pas subir. »

 

> Kuurne-Bruxelles-Kuurne: Arnaud Démare sixième et satisfait

 

 

Par Gilles Le Roc’h

Vos commentaires

Publié le 23 mars 2017 à 09:08, par Jac34
Mrs Madiot et Guesdon ont bien résumé la situation
Publié le 23 mars 2017 à 00:20, par denis billamboz
Vite une bonne course pour faire taire la malédiction belge, il faudra être devant pour ne pas être surpris.