l'Actualité

toutes les actualités

Arthur Vichot neuvième d’une course épique

le 14 mars 2015 - Paris-Nice, étape 6
L’objectif Top 10 d’Arthur Vichot s’est rapproché samedi au cours d’une étape dantesque proposant six ascensions de l’arrière-pays niçois et rendue très difficile par des conditions météorologiques terribles. Arthur a fini neuvième d’une étape qu’il a courue toute la journée auprès des costauds. Il est douzième du classement général à 17 secondes de la dixième place.

Dès la sortie de Vence, le peloton a été pris de convulsions, 31 coureurs finissant par se regrouper en tête mais aucun de l’équipe FDJ n’y figurait. Arnold Jeannesson, qui n’est pas dans son assiette depuis le début de la semaine, n’en était pas capable et a fini par abandonner. Comme l’avait fait par précaution Arnaud Démare avant le départ. Et si Laurent Pichon avait la force de se mêler à la bagarre, son équipe a préféré qu’il reste près de son leader.

Le combat entre les favoris a réellement commencé dans la descente de la côte de Coaraze à 65 kilomètres de l’arrivée quand Tony Martin (Etixx-Quick Step) a propulsé le maillot jaune, son équipier Michal Kwiatkowski devant le peloton. Le Team Sky a rétabli l’équilibre dans le col Saint-Roch mais Martin et son leader ont remis ça dans la descente, en compagnie de Tony Gallopin (Lotto-Soudal).

Cette passe d’arme a été fatale au groupe de tête qui s’était déjà considérablement étiolé. De même que le peloton qui s’est encore reformé, fort d’une quinzaine d’unités et au sein duquel Arthur Vichot confirmait son net retour en forme. Certes, le leader de la FDJ a été quelque peu décramponné dans la dernière difficulté, la côte de Peille, mais sans jamais craquer, en gérant bien son effort avant de revenir dans la descente sur Kwiatkowski, victime d’une fringale, et qui a profité du travail d’Arthur, des chutes successives de Richie Porte et Geraint Thomas (Tam Sky) pour revenir devant.

Quand ce fut fait, dans la descente de le Turbie et au sein d’un groupe de dix coureurs, Tony Gallopin était déjà passé à l’attaque et avait déjà porté son avance à 40 secondes tandis qu’un groupe de quatre coureurs (Valls, Rui Costa, Fuglsang, Spilak) était intercalé.

Excellent descendeur, Arthur a encore travaillé en plongeant sur Nice tandis que Gallopin se mettait hors de portée de ses poursuivants. Remportant l’étape de fort belle manière et s’emparant du maillot jaune avant la dernière étape disputée dimanche contre la montre sur les pentes du Col d’Eze.

Vos commentaires

Publié le 15 mars 2015 à 09:11, par Jac34
Bravo Arthur , visiblement il revient sur le devant. Cependant quelques exercices sur le vélo en fin de parcours nous ont confirmé qu'il n'était pas encore au top pour disputer la victoire.