l'Actualité

toutes les actualités

Arthur Vichot septième, comme en 2016

le 13 févr. 2017 - Trofeo Laigueglia
Arthur Vichot a pris dimanche la septième place du Trophée Laigueglia gagné par l’Italien Felline (Trek-Segafredo). Il a conclu une très belle course de l’équipe FDJ mais regrettait une petite hésitation au moment décisif.

Cette belle semi-classique italienne était une course de rentrée pour les coureurs ayant disputé le Tour Down Under, hormis pour Anthony Roux. Tous avaient été en stage cette semaine avec Jussi Veikkanen et Yvon Madiot dans le Var. Le groupe a été renforcé par Arthur Vichot qui avait pris la septième place à Laigueglia il y a un an et par Davide Cimolaï, très heureux de disputer sa première course en Italie sous son nouveau maillot.

 

« Après 30 kilomètres, explique Jussi, il y a eu une échappée de 5 coureurs dont Di Gregorio (Delko-Marseille 13). Au sommet de la première difficulté, il s’est mis à pleuvoir. Après 45 kilomètres de course, on a pris la course en main. Lorrenzo Manzin a été le premier à rouler, avant Cédric Pineau et Arnaud Courteille. De toute façon, sur la chaussée mouillé, c’était mieux de courir devant. J’avais réservé Matthieu Ladagnous pour placer Arthur avant le circuit final parce que c’était sinueux. »

 

Jussi Veikkanen: "Septième, ce n’est pas ce qu’on recherchait, mais je suis très content du groupe. Avec les jambes qu’il avait, je pense qu’Arthur pouvait faire mieux"

 

 

L’équipe FDJ a roulé jusqu’à l’entrée de ce circuit mais a eu à regretter la chute de Matthieu Ladagnous. Il ne s’est pas fait mal mais a cassé son vélo. A l’arrière, Jussi était retardé par des cassures. Le dépannage s’est avéré inutile et ‘’Lada’’ a manqué à son équipe dans le final. Son rôle aurait été déterminant.

 

« A l’initiative de Polanc (UAE-Abu Dhabi) un groupe de 4 coureurs est sorti, poursuit le directeur sportif du Trèfle, et alors j’ai vu du grand Odd Eiking et du grand Davide Cimolaï qui se sont sacrifiés pour Arthur. Ce groupe a été repris à l’amorce du dernier tour et alors Felline est parti seul. A l’arrivée, Arthur m’a dit qu’il aurait dû aller avec lui. »

 

La bonne décision au bon moment, généralement Arthur sait la prendre mais dans de feu de l’action, une toute petite hésitation peut être fâcheuse. Il est sorti en contre, notamment avec Mickael Chérel (ag2r-La Mondiale) et Cyril Gautier (Direct Energie) mais finalement dix coureurs se sont regroupés. Ils ont fini à 25 secondes de Felline, Arthur a fini septième. Comme en 2016.

 

« Septième, ce n’est pas ce qu’on recherchait, rappelle Jussi, mais je suis très content du groupe. Avec les jambes qu’il avait, je pense qu’Arthur pouvait faire mieux. Le bonne nouvelle est que le virus l'ayant contrarié après sa victoire dans le Grand Prix ‘’La Marseillaise’’, est derrière lui. Maintenant se il focalise sur le Tour du Haut-Var qu’il a gagné l’an dernier ! »

 

Par Gilles Le Roc’h

Vos commentaires