l'Actualité

toutes les actualités

Arthur Vichot septième et frustré

le 10 févr. 2016 - Trofeo Laigueglia
La colère de Franck Pineau, sur la ligne d’arrivée du Trophée Laigueglia, était à la mesure de sa frustration et de sa déception. Admiratif du travail de ses coureurs tout au long de la semi-classique italienne, le directeur sportif de FDJ regrettait les conditions d’une course qu’Arthur Vichot a courue en patron mais dont les efforts ont été gâchés par une organisation laxiste.

« Notre équipe a un magnifique état d’esprit, dit d’emblée Franck Pineau, je pense qu’on va avoir de très bons résultats et je peux vous dire que mes gars ont fait du super boulot toute la journée en soutien d’Arthur Vichot. »
Franck a tout d’abord vu ses « jeunes » courir avec autorité. « Olivier Le Gac, Pierre-Henri Lecuisinier et Jérémy Maison ont d’abord tenu la baraque pour éviter qu’un gros coup ne sorte. Puis ils ont travaillé derrière les trois échappés Celano, Gaffurini et Yamamoto. Et ils ont accéléré encore pour durcir la course à la demande de leur leader. Leur travail (bien) fait, ils ont passé le relais à Benoît Vaugrenard et Laurent Pichon dans le col figurant sur le circuit final. Anthony Roux se tenait à côté de lui quand Arthur Vichot a porté une attaque et pris de l’avance dans la descente avant d’être rejoints par des coureurs italiens dans le sillage d’une moto ! Ce n’est quand même pas normal… »

Si Latour (ag2r-La Mondiale) et Ulissi (Lampre-Merida) se promettaient d’être deux rivaux sérieux d’Arthur, les cinq autres n’auraient pas du l’être. Notamment Andrea Fedi (Southeast), sorti dans la dernière descente pour accrocher son nom à la course ligure. Arthur a pris la septième place.

A noter que Kevin Reza n’a pas été en mesure de prendre le départ, l’avion qui devait le transporter de Nantes samedi n’ayant pu décoller en raison de la tempête.

Vos commentaires