l'Actualité

toutes les actualités

Beaucoup de frustration mais pas d'abattement

le 09 mars 2015 - Paris-Nice, étape 1
Treizième de la première étape de Paris-Nice, sans avoir sprinté, Arnaud Démare a franchi la ligne d'arrivée tracée dans Contres avec la mine des mauvais jours. Sans s'emporter mais avec un regard en disant long sur sa frustration. La victoire est revenue au Norvégien Alexander Kristoff (Katusha).

Cette étape, animée par les Français Deleplace (Bretagne-Séché) et Voeckler (Europcar) n'a pas donné le scénario rêvé pour le champion de France qui n'aime rien tant que les courses tendues et dures pour les jambes avant de produire son sprint.

Cette fois, ce fut une allure de cyclotouriste jusqu'à 15 kilomètres de la ligne d'arrivée, jusqu'au moment où le peloton s'est décidé à gommer l'écart de 1'40" sur les deux hommes de tête.

"Tout le monde était frais pour finir, assure Franck Pineau, et tout le monde se battait pour sa place. Nos coureurs sont restés groupés mais au moment de remontrer vers la tête de peloton, il fallait se faufiler et tout le monde était en mesure de conserver son rang. Dans ce travail, Arnaud a perdu la roue de ses équipiers et le temps de s'y remettre, il était trop loin sous la flamme rouge.

Il y a beaucoup de frustration mais pas d'abattement. Au contraire, les gars sont bien remontés et je peux vous assurer qu'on va faire le sprint mardi. De toute façon, l'arrivée à Saint-Amand-Montrond en léger faux-plat montant, devrait mieux lui convenir !"

Vos commentaires

Publié le 10 mars 2015 à 08:49, par Jac34
Wait and see
Publié le 09 mars 2015 à 20:25, par hignelus
bravo la FDJ