l'Actualité

toutes les actualités

Championnat de France - route

le 29 juin 2014
Ce qui résume sans doute le mieux l’extraordinaire championnat de France disputé dimanche au Futuroscope et gagné par Arnaud Démare devant Nacer Bouhanni et Kevin Reza (Europcar) est exprimé, quelques minutes après le dénouement victorieux, par Kenny Elissonde : « Fier de faire partie de cette équipe ! »

Certes, il y eut le doublé historique, il y a deux ans, sous le déluge de Saint-Amand-les-Eaux quand tous les coureurs de l’équipe fdj.fr avaient verrouillé la course pour permettre l’explication de deux très jeunes sprinteurs, Nacer Bouhanni et Arnaud Démare, arrivés dans cet ordre.

Et puis il y eut en 2013 à Lannilis, la magnifique chevauchée d’Arthur Vichot, champion de France quand son patron Marc Madiot était dans la peine après le décès de son papa.

Les hommes de Marc, managés dimanche par Martial Gayant et Frank Pineau, ont donc réussi la passe de trois et si de nouveau Arnaud Démare et Nacer Bouhanni, arrivés dans cet ordre, ont pu livrer un sprint royal, ils le doivent à tous leurs équipiers, magnifiques d’abnégation, soudés du départ à la fin en dépit de nombreuses attaques dont ils ont été la cible, principalement des équipes Ag2R-La Mondiale, Europcar et Cofidis.

« J’ai vu de grands coureurs », dit Marc Madiot qui était resté toute la course dans son bus, la boule au ventre, incapable de manger mais serein, de plus en plus serein au fil des kilomètres. « Je suis fier de mes coureurs qui ont fait preuve de sacrifice, de collectif et de concentration comme jamais. Et pour Arnaud, avant le Tour et dans un tel contexte, c’est une victoire très importante ! »

Marc avait vu tout d’abord Matthieu Ladagnous et William Bonnet se glisser dès le départ dans un groupe de 21 coureurs mené par Voeckler (Europcar) et cinq de ses équipiers, Dumoulin (Ag2R-La Mondiale) et cinq de ses équipiers. Sans paniquer, avec Jérémy Roy, Pierrick Fedrigo, Anthony Geslin et Benoît Vaugrenard à la manœuvre en tête de peloton, l’avance de ce groupe de tête n’a jamais excédé 2’30’’.

A 100 kilomètres de l’arrivée, les seize coureurs de l’équipe fdj.fr regroupés en tête de peloton ont encore accéléré, contraignant Voeckler à dynamiter le groupe, entraînant avec lui Gougeard (Ag2R-La Mondiale) et Sénéchal (Cofidis) mais ils restaient sous contrôle. Tout comme d’autres coureurs, notamment Sylvain Chavanel (IAM) tentant de faire sauter le verrou bleu.

A 34 kilomètres du but, Voeckler insistait encore, cette fois en compagnie de Coppel (Cofidis) et Bouet (Ag2R-La Mondiale). Puis encore Voeckler avec Turgot (Ag2R-La Mondiale) mais rien à faire, le bloc du Trèfle ne lâchait rien et restait à une trentaine de secondes.

A moins de deux tours de l’arrivée, Bardet (Ag2R-La Mondiale) tentait un coup mais Anthony Roux ne laissait pas faire. Dans le dernier tour, Arthur Vichot maîtrisait Simon (Cofidis) et Gallopin (Lotto-Belisol). De même que Laurent Pichon neutralisait Gauthier (Europcar) et Riblon (Ag2R-La Mondiale). Puis Sylvain Chavanel accélérait fort mais Yoann Offredo et toujours Anthony Roux étaient intraitables.

Le sprint était inéluctable même si Julien Antomarchi (La Pomme-Marseille) se projetait douze secondes devant le peloton réduit à 40 unités (dont 10 du Trèfle) à 5 kilomètres du but. Une chute a mis fin à ses espoirs avant la flamme rouge.

Dans la dernière ligne droite, Anthony Roux a produit un gros effort, passant le relais à Mickael Delage qui avait Arnaud et Nacer bien calés dans son sillage.

A 200 mètres du but, en faux-plat montant, Arnaud a lancé le sprint mais cette fois Nacer n’a pu le remonter. Il offrait à son équipe son troisième titre national consécutif. Auquel il ne faut pas oublier d’ajouter les titres de Francis Mourey en cyclo-cross.

« Je n’étais pas passé loin il y a 2 ans, dit Arnaud, et je pense à mon ancien entraîneur Hervé Boussard qui nous a quittés il y a un an. Je lui dédie cette victoire. S’il était là, il serait fou ! Et je pense à tous ceux qui me soutiennent, à toute l’équipe qui a eu confiance en nous. Et on leur fait un doublé. Je suis content. Tout le monde en rêve de ce maillot bleu-blanc-rouge. Quand on est sprinteur, qu’une équipe travaille pour nous, on est galvanisés. Nacer et moi, on est des sprinteurs, ont est des gagneurs. Ce qu’on fait depuis des mois est à notre honneur. Ça a fait couler beaucoup d’encre mais lui et moi, on a la même qualité, on va vite et on veut gagner. Voilà... »

Marc Madiot venait embrasser ses coureurs avant le podium protocolaire, ayant un propos un peu plus long pour Nacer.

« L’équipe a travaillé pour nous, dit ce dernier. On fait le doublé comme à St-Amand-les-Eaux. Il y a deux ans c’était moi, là c’est Arnaud qui était simplement plus fort que moi. »

C’est donc avec ce magnifique maillot de champion de France qu’Arnaud Démare va découvrir le Tour de France dans six jours. Il a apporté à son équipe sa 19e victoire cette saison, Jussi Veikkanen, plus tôt dans la journée, ayant conservé son titre de champion de Finlande.

Marc, comme prévu a décidé qui serait le 9è homme de cette équipe ffdj.fr pour le Tour de France, il s'agira de Cédric Pineau.

Vos commentaires