l'Actualité

toutes les actualités

Décidément, Arthur Vichot n’a pas de chance dans le Tour

le 14 juil. 2017 - Tour de France, Etape 13
L’équipe FDJ a perdu un coureur dans la treizième étape du Tour de France, disputée de Saint-Girons à Foix et gagnée par le Breton Barguil (Team Sunweb). Touché au genou depuis sa chute il y a deux jours, Arthur Vichot n’a pas été en mesure d’atteindre Foix. Une nouvelle fois il a manqué de chance dans le Tour de France.

« Il souffre d’une inflammation des cartilages du genou, il ne peut pas le plier, précise Yvon Madiot. C’est la conséquence de sa chute il y a deux jours sur la route de Pau. C’était aujourd’hui pire qu’hier. Cette nuit, il pensait que c’était mieux mais en revenant du podium de signatures, il a compris que ça n’irait pas. Il a essayé mais a été contraint d’abandonner. Non, il n’a pas de chance dans le Tour… »

 

Cette étape a été très spectaculaire avec trois cols ariégeois en 100 kilomètres. En début d’étape, Rudy Molard et Olivier Le Gac ont essayé de se joindre aux échappées mais finalement tout s’est dessiné dans le premier col avec une attaque de Contador (Trek-Segafredo) et Landa (Team Sky) que seuls Quintana (Movistar) et Barguil ont pu rejoindre.

 

Avec quatre coureurs pour finir le Tour, l’équipe FDJ sait qu’elle ne dispose pas d’une même force de frappe mais elle reste ambitieuse avec le tandem Cimolaï-Le Gac qui va bien, avec Rudy Molard qui s’est promis de faire une échappée et avec Thibaut qui se languit un peu mais a déjà, dans la difficulté, fait la démonstration de son tempérament.

 

Le Tour de France fera route demain vers Rodez mais dans le même temps l’équipe FDJ prépare ses échéances futures.

Plusieurs des coureurs prévus pour le Tour d’Espagne sont actuellement en stage en Haute-Savoie. C’est le cas de Tobias Ludvigsson, Daniel Hoelgaard, Jérémy Maison, Arnaud Courteille, Marc Fournier, Johan Le Bon et Anthony Roux. En voisin, Sébastien Reichenbach se joint à eux de temps en temps. En revanche Steve Morabito qui souffre d’une légère déchirure musculaire nécessitant un repos d’une semaine et Marc Sarreau qui déplore un deuil familial ont dû faire l’impasse.

Vos commentaires

Publié le 15 juil. 2017 à 09:54, par jac34
"...Voilà comme dit la môme Irma, c'est pas jour de gala, c'est la Bérézina...." Pour l'instant, seuls Davide et Olivier nous donnent un peu d'espoir. Thibaut a le Giro dans les jambes et malgré tout ce qui est dit, il est fini le temps où on brillait au Giro puis au Tour de France. C'était le temps où Bordeaux-Paris s'appelait le Grand Prix de la Pharmacie. Il faudrait que ceux qui font les plannings ouvrent les yeux et regardent la réalité en face.