l'Actualité

toutes les actualités

Des plaies et des références

le 26 juil. 2016 - Tour de Wallonie, étapes 2 et 3
L’équipe FDJ a su répondre lundi avec Arnaud Démare et Laurent Pichon à un dimanche bien délicat. Après les blessures de Ignas Konovalovas et Christian Eiking et a chute d’Arnaud dans le sprint dans la deuxième étape, le Trèfle a fait bloc autour de son leader pas loin de l’emporter malgré une côte exigeante dans le final.

« C’est vrai, dimanche on a souffert, assure Martial. A 30 kilomètres de l’arrivée, il y a eu une vague qui a provoqué une chute dont ont été victimes Ignas et Christian qui étaient sonnés et ne sont pas repartis avant dix minutes. Le soir, il sont allés passés des radios avec Balint, le médecin de l’équipe. Le premier souffre d’un entorse de l’épaule qui va rendre son objectif olympique difficile, le deuxième d’une entorse du poignet. Lundi matin, la douleur était trop vivre pour qu’ils repartent. »

« Ensuite, à 5 kilomètres de l’arrivée poursuit Martial, Arnaud a été victime d’une crevaison, Daniel Hoelgaard lui a immédiatement passé une roue. 2,5 kilomètres plus loin, il était dans le peloton. Sous la flamme rouge, il était en place pour le sprint. A 150 mètres de la ligne d’arrivée, il y a eu une chute deux à trois places devant lui, il n’a pu l’éviter. La fourche de son vélo a cassé net mais lui s’est simplement égratigné le tibia. »

Lundi, il y avait dons la côte du Mont-à-soie à passer deux fois dans le final et après que ses équipiers l’ont placé au pied de la deuxième ascension, Arnaud a basculé au sommet, parmi les derniers d’un groupe de 33 coureurs dans lequel Laurent Pichon faisait bonne impression.

« Il y a eu l’attaque dans le final de Degand (Wanty-Groupe Gobert) et Devenyns (IAM), explique le directeur sportif de la FDJ. Arnaud s’est fait petit, Laurent est venu lui proposer de le replacer mais il a préféré attendre un peu, voulant surprendre des adversaires comme Meersman (Etixx-Quick Step) qui ne l’avaient pas vu. A deux kilomètres, dans un faux-plat descendant, il est remonté avec son équipier mais a été enfermé. Il finit quatrième et c’est un peu dommage… »

La victoire est revenu à Claeys (Wanty-Groupe Gobert), Arnaud est sixième du classement général à 6 secondes.

Vos commentaires