l'Actualité

toutes les actualités

Etoile de Bessèges, étape 1

le 06 févr. 2014
Pas un jour de chance…
L’équipe FDJ.fr nourrissait beaucoup d’espoirs avant le départ de la première étape de l’Etoile de Bessèges, Nacer Bouhanni étant considéré comme le favori d’une étape favorable aux sprinteurs. Nacer était motivé, son équipe a bien, voire beaucoup, travaillé mais leurs desseins ont été contrariés par un fait de course rare et déconcertant.

Six coureurs se sont rapidement échappés, sous une pluie battante, le Français Jarrier (Bretagne-Séché), le jeune Irlandais Christie (An Post-ChainReaction) et quatre Belges représentant autant d’équipes.

« Après 38 km, Nacer était un peu nerveux, dit Franck Pineau, l’écart étant de 4 minutes mais justement, il n’y avait pas le feu. Quelques secondes plus tard, Radio-Tour annonçait un retard supérieur à huit minutes. Et là, ça changeait tout. Et ce n’était pas normal. Vous comprenez bien que nous ne sommes pas assez fous pour laisser un tel avantage à six coureurs dans une étape de 150 kilomètres ! »

Il s’avère que les échappés ont profité d’une erreur de parcours. « A l’arrivée, un des coureurs m’a dit que ça leur a permis de gagner 3 kilomètres, une côte et une traversée de village, poursuit Franck, et les commissaires ont laissé faire. Ils auraient dû les arrêter pour ramener l’écart à 4 minutes… »

L’équipe FDJ.fr n’a pas relâché son effort et son travail a contribué à morceler le peloton en trois groupes. « Et parce qu’ils étaient dans un grand jour, les commissaires n’ont rien trouvé de mieux que de laisser passer les voitures des directeurs sportifs. Il a fallu que j’intervienne. Au final, 30 coureurs ont fini attardés, il aurait dû y en avoir le double ! »

Dans le final, course gagnée, les échappés ont vu le peloton revenir à 22 secondes. Le Belge Helven (Topsport Vlaanderen) s’est imposé et Nacer, victime d’une crevaison dans le dernier kilomètre, n’a pas pu disputer le sprint…

Il y a des jours comme ça.

Vos commentaires