l'Actualité

toutes les actualités

GP d'Isbergues

le 22 sept. 2014
Comme en 2013, Arnaud s'est imposé dimanche dans le Grand Prix d'Isbergues au terme d'une course impressionnante de son équipe FDJ.fr. Après avoir maîtrisé une échappée de 9 coureurs, elle a vu le travail parfait de ses deux lanceurs Sébastien Chavanel et Mickael Delage propulsant le champion de France vers le succès, comme deux jours auparavant au Championnat des Flandres.

Il y avait du beau monde dans ce groupe de tête parti dans la première heure, notamment Pichot et Gautier (Europcar), Petit (Cofidis), Geschke (Giant-Shimano) et Gonçalves (La Pomme-Marseille mais avant que l'écart n'atteigne 1'50'' le Trèfle s'etait mis en ordre de marche.

"Les premiers à aller rouler ont été Alexandre Géniez, Olivier Le Gac et Pierre-Henri Lecuisinier, explique Yvon Madiot, et ils ont tenu la barre pendant 150 kilomètres. Nous n'avions pas le choix, il fallait assumer le poids de la course et nous l'avons fait. Ensuite, ce sont Anthony Geslin et Pierrick Fedrigo qui ont pris le relais."

Dans le final il y a eu encore quelques attaques mais il n'y avait rien à faire. La fdj.fr était intraitable !

"Je suis vraiment content, dit Arnaud Démare dont la fin de saison est vraiment lancée sur de bonnes bases après son succès vendredi dans le Championnat des Flandres, Alexandre (Géniez) a fait un gros boulot mais les deux petits jeunes savent vraiment rouler fort et longtemps. Ce n'était pas évident de maintenir l'écart sous les deux minutes ! Ensuite, j'ai rarement été aussi bien lancé au sprint. Mika et moi prenons nos marques avec Seb Chavanel mais les repères viennent rapidement. Dans le dernier kilomètre ils étaient encore là... Seb a lâché Mika aux 400 mètres, Mika a tenu jusqu'aux 150 mètres."

"Mika et moi avons récupéré d'un Tour de France difficile, on refait surface. Pour ma part, je dois dire que j'étais vraiment fatigué. Je suis revenu dans le Tour du Limousin dont le parcours ne me convenait pas puis dans la Vatenfall Cyclassics où j'ai manqué de chance (crevaison à 3 kilomètres de l'arrivée). Ensuite, il y a eu la Brussels Classic où je n'avais pas les jambes pour gagner, et puis le Grand Prix de Fourmies. Là, ça y est, je sens que c'est relancé. Je vais disputer le Circuit Franco-Belge, Paris-Bourges et Paris-Tours en espérant être en aussi bonne condition que l'an dernier. Ces trois prochaines semaines vont être intenses mais je veux avoir la possibilité de gagner encore avec mon maillot bleu-blanc-rouge."

Vos commentaires