l'Actualité

toutes les actualités

Grand Prix de Montréal

le 15 sept. 2014
Au surlendemain de la chute de leur Arthur Vichot dans le Grand Prix de Québec qui les avait laissés bien tristes, les coureurs de l'équipe fdj.fr se sont remobilisés à Montréal où Arnold Jeannesson a délivré une longue et belle échappée.

"C'est vrai que nous étions tristes, dit Martial Gayant, mais nous avons créé un chouette projet pour la deuxième course, une nouvelle fois gagnée par Simon Gerrans (Orica-Greenedge). Puisqu'il est en forme, nous avons joué la carte de Yoann Offfredo..."

Les équipiers habituels, Jussi Veikkanen, William Bonnet ou Laurent Pichon ont protégé leur leader autant qu'ils l'ont pu tandis qu'Arnold Jeannesson s'est échappé dès le premier tour de circuit avec le Canadien Roth (Silber), le jeune Belge Vervaecke (Lotto-Belisol) et le Slovène Polanc (Lampre-Merida).

"Arnold va mettre un terme à sa saison sur route après cette course, poursuit Martial, et pour cette dernière, il s'est fait plaisir. Il était un peu au bout de sa période de forme mais il n'a lâché prise qu'à 22 kilomètres de l'arrivée. Pendant ce temps-là, Yohan n'a pas quitté les premières places du peloton, un peu tôt sans doute. Quand la course s'est emballée, dans le final, il a un peu reculé et a semble-t-il été victime d'un ennui mécanique dans la dernière ascension dont il faut savoir qu'elle représente 4'30'' à 5'00'' d'un effort intense à chaque tour !"

Finalement, le meilleur du Trèfle a été Pierrick Fedrigo qui a signé un top 20 (19e).

Vos commentaires