l'Actualité

toutes les actualités

Grand Prix E3

le 29 mars 2014
Dans les chambres de l’Holiday Inn de Gand, habituelle retraite flamande de l’équipe FDJ.fr, il y avait vendredi soir énormément de frustration. Dans une course sans vent, chutes et pépins techniques ont constitué les faits de course et , justement, une chute, à 40 kilomètres de l’arrivée, a désigné les lauréats. Il fallait être chanceux dans cette classique du World Tour pour accéder aux points.

Quand des hommes se sont retrouvés à terre, entre la vingtième et la trentième place dans le peloton, les coureurs du Trèfle étaient vraiment dans le jeu, à l’image de William Bonnet qui commençait à être remuant, Yohan Offredo et Johan Le Bon qui en leaders désignés attendaient l’enchaînement Paterberg-Vieux Quarémont. Tout restait possible !

« C’est tombé devant eux, explique Marc Madiot, et ils ont dû passer dans l’herbe. C’est de bonne guerre, le premier peloton a vivement accéléré pour éviter le retour de Cancellara (Trek Factory) également piégé. Lui seulement, parce que c’est Cancellara, a réussi à revenir devant. Enfin, presque devant… »

Plus précisément dans un deuxième groupe et derrière ceux qui allaient se disputer la victoire, finalement revenue à Peter Sagan (Cannondale) devant Terpstra (OPQS) et Thomas (Team Sky).

« On est tous frustrés, poursuit Marc, y’a pas eu de bagarre nous concernant. Yohan a fini dans le deuxième peloton, aux alentours de la trentième place (31e) mais c’est évident que nous espérions bien mieux de cette course. On va essayer de se rattraper et d’inverser la tendance dès dimanche dans Gand-Wevelgem avec la rentrée d’Arnaud Démare. Je sais que mes coureurs vont être revanchards ! »

Vos commentaires