l'Actualité

toutes les actualités

Ils ne se sont pas résignés

le 12 févr. 2015 - Tour du Qatar, étape 5
La chaleur (34°), le vent, le décor aussi sans doute, les rend fous ! Une nouvelle fois, les coureurs du Tour du Qatar ont été supersoniques et ont offert une course haletante du départ à l'arrivée. Irrésistible, le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha) s'est imposé pour la troisième fois et Arnaud Démare a pris la huitième place.

"Cette étape vers Madinat-al-Shamal est toujours très animée, rappelle Martial Gayant. La portion reliant le départ fictif au départ réel nous a donné une indication de ce que serait la course : on roulait déjà à 60 km/h et ça frottait beaucoup. Au kilomètre 0 c'est donc parti plein pétrole et ça s'est relevé seulement après 80 kilomètres. Il y a eu des bordures, Arnaud s'est retrouvé dans le troisième groupe et est tombé sur William Bonnet et Mickael Delage qui avaient été victimes de crevaisons. Ils ne se sont pas résignés, tout s'est donc regroupé. Une fois arrivé sur le circuit, notre leader s'est senti mieux. A croire que la partie de manivelles (plus de 50 km/h) lui a fait du bien aux jambes..."

Nouveau coup de vis à 7 kilomètres de l'arrivée avec une bordure de 10 coureurs montée par Katusha. Finalement le groupe comprenant le maillot jaune Niki Terpstra, Arnaud, Mickael Delage et Yoann Offredo a effectué la jonction à un peu plus d'un kilomètre de l'arrivée.

"Le sprint s'est disputé dans la foulée et Arnaud a pris la huitième place mais il était satisfait de sa journée et du travail de ses équipiers, poursuit Martial. Demain, c'est la dernière étape avec l'arrivée sur la Corniche de Doha qu'Arnaud apprécie beaucoup puisqu'il s'y est imposé deux fois. Et dans l'équipe, on se dit jamais deux sans trois !"

Vos commentaires

Publié le 14 févr. 2015 à 06:49, par Claude Passelande
Pas faciles les routes du Qatar avec le vent.C'est de l'expérience emmagasiné pour la suite de la saison.Ne tardez pas trop quand mème à débloquer le compteur.