Vous aussi vous rêvez de porter les couleurs du Trèfle ?
Ça tombe à pic, car nous avons le plaisir de vous annoncer le retour de la boutique Equipe Cycliste FDJ !
Pour profitez de nos produits, rendez-vous sur le http://www.madewis-eboutique.com/index.php/site/liste/5114/1

l'Actualité

toutes les actualités

Johan Le Bon perd son maillot jaune pour une seconde

le 06 juin 2017 - Boucles de la Mayenne, Etape 2
Mathieu Van der Poel (Beobank-Corendon) a pris le pouvoir en gagnant la deuxième étape des Boucles de la Mayenne au sommet de la côte de Montaigu. Il s’en est fallu d’un rien, une seconde seulement, pour que Johan Le Bon conserve son maillot jaune après un travail parfait de ses équipiers tout au long de la journée.

Comme prévu, une échappée a rapidement vu le jour, six coureurs à qui l’équipe FDJ a laissé prendre près de 4 minutes d’avance. Bagdonas (ag2r-La Mondiale), Lang (Roth-Akros), Rodhe (Sunweb Development), Mas Bonet (Caja Rural), Laas (Delko-Marseille 13) et David Van der Poel (Beobank-Corendon) ont ainsi occupé le terrain jusqu’à l’avant-dernier tour de circuit, une belle partie de poker s’instaurant entre Marc Madiot souhaitant du renfort et certains de ses collègues peu disposés à le lui apporter.

 

Quand même, il ne fallait pas mollir, Arnaud Courteille, Marc Sarreau et Lorrenzo Manzin ont abattu un gros travail pour maintenir l’échappée à portée de vue.

 

La course s’est animée à 50 kilomètres de l’arrivée avec un contre lancé par Guyot (Armée de Terre), accompagné de Houle (ag2r-La Mondiale), Cornu (Direct Energie) et Daniel (Fortuneo-Vital Concept) avant que Christophe Riblon (ag2r-La Mondiale) n’entre à son tour en action à 13 kilomètres de l’arrivée. Bien que profitant de la présence à l’avant de Bagdonas, Riblon n’a pu résister au travail d’Anthony Roux puis d’Arthur Vichot qui avaient maintenu l’écart à 20 secondes avant d’accélérer.

 

 

"On a été battu à la pédale mais on a fait ce qu’on avait à faire" M.Madiot

 

 

C’est au pied de la dernière difficulté que ces hommes ont été revus, Arthur Vichot continuant d’épauler Johan Le Bon contraint à un long sprint en bosse.

 

« On a eu tout bon jusqu’à 500 mètres de l’arrivée, dit Marc Madiot. On a été battu à la pédale mais on a fait ce qu’on avait à faire. On est seulement tombé sur un très bon coureur, Van der Poel. Tout au long de la journée, Les gars n’ont pas fait de faute. Je pense même qu’on a été meilleur aujourd’hui qu’hier avec une équipe solidaire et volontaire. Voilà, il nous manque une seconde… »

 

A l’arrivée, Van der Poel a engrangé les 10 secondes de bonifications en plus des trois secondes de cassure décomptées pour Johan, quinzième de l’étape. C’est évidemment difficile de perdre un maillot de leader pour si peu mais Johan et ses équipiers savent qu’il était difficile de faire mieux…

 

 

Par Gilles Le Roc’h  

Vos commentaires