l'Actualité

toutes les actualités

Kenny Elissonde, leader solide de la FDJ

le 20 mars 2015 - Tour de Catalogne, étape 2
Valverde (Movistar) s’est imposé au sprint dans la deuxième étape du Tour de Catalogne, précédant un peloton d’hommes forts comprenant le leader de l’équipe FDJ Kenny Elissonde et son jeune équipier Olivier Le Gac.

Il a fait un sale temps toute la journée en Catalogne, une pluie froide s’abattant sur les coureurs sans discontinuer. Derrière quatre échappés, Grmay (Lampre-Merida), Mas-Bonnet (Caja Rural), Bewley (Orica-Greenedge) et Stamsnijder (Giant-Alpecin), le peloton n’a pas commis la même bévue que la veille et n’a jamais dévissé. Les hommes de tête ont été repris à 20 kilomètres de l’arrivée et avant l’ultime difficulté surplombant la petite ville d’arrivée d’Olot.

« Kevin Reza s’est retrouvé en galère à ce moment-là, explique Thierry Bricaud. Il s’est arrêté pour un besoin naturel à 30 kilomètres de l’arrivée, attendu par Jussi Veikkanen mais au moment précis où le peloton s’est mis à rouler fort. Des coureurs ont été distancés, les commissaires ont ordonné des barrages et Kevin n’a pas réussi à reprendre sa place rapidement. Il l’a fait au pied de la côte et a de nouveau été piégé par des coureurs lâchant prise et par des cassures… »

C’est par ce manque de chance que la possibilité de l’équipe FDJ d’obtenir un bon résultat s’est envolé.

Heureusement, Kenny Elissonde confirmant l’impression laissée lundi dans la première étape, est resté aux contacts des meilleurs, avec le soutien d’Olivier Le Gac. Pierre-Henri Le Cuisinier, transi de froid, a été distancé avant le sommet de la dernière difficulté.

« Mercredi, assure Thierry, nous avons un bon espoir avec Kevin Reza même si l’étape autour de Gérone n’est pas simple et si nous nous attendons à ce que les coureurs de l’équipe Cannondale-Garmin, notamment, soient intenables. »

Vos commentaires