l'Actualité

toutes les actualités

Kenny Elissonde remercie Arnaud Courteille

le 09 sept. 2015 - Tour d'Espagne, étape 16
La seizième étape du Tour d’Espagne partie au bord de l’Atlantique était inquiétante. Il s’agissait du dernier grand rendez-vous de montagne et proposait après cinq premiers cols, l’escalade de la Cobertoria (9,8%) et le mur de l’Ermita Alva (11,1% mais avec plusieurs passages à 20%). Kenny Elissonde, certes en difficulté, a reçu le soutien capital d’Arnaud Courteille et a préservé son acquis.

« Au départ, explique Franck Pineau, nous avions envisagé qu’Arnaud prenne l’échappée pour ensuite servir de relais à Kenny. Malheureusement, il a raté le coup de 5 parti tout de suite et dont Franck Schleck a profité pour gagner. J’avais les boules qu’il n’y soit pas mais ça s’est finalement retourné en notre faveur. Kenny a été en difficulté dans la Cobertoria et a trouvé en Arnaud un soutien de poids. Il était très très fort et sans lui, Kenny n’aurait pas limité les dégâts et reculé d’une seule place au classement général. Moi, Arnaud m’a impressionné ! »

A l’arrivée, les deux grimpeurs de la FDJ pouvaient être fiers de leur travail et leur cinq équipiers étaient très heureux d’en terminer saufs d’une journée galère. Selon toute vraisemblance, par exemple, Olivier Le Gac bouclera dimanche son premier Grand Tour.

« La quinzième place du général, c’est jouable, assure Franck Pineau, Romain Sicard (Europcar) est tout proche et Kenny  a de bonnes qualités contre la montre. On va tout faire pour aller la chercher mercredi ! »

Tous, coureurs et staff, profiteront de la journée de repos dans la très jolie Burgos pour préparer leur plan. 

Vos commentaires