Vous aussi vous rêvez de porter les couleurs du Trèfle ?
Ça tombe à pic, car nous avons le plaisir de vous annoncer le retour de la boutique Equipe Cycliste FDJ !
Pour profitez de nos produits, rendez-vous sur le http://www.madewis-eboutique.com/index.php/site/liste/5114/1

l'Actualité

toutes les actualités

« La Fondation FDJ, c’est une chance »

le 26 janv. 2017 - Entretien, avec Simon Guglielmi
Simon Guglielmi a 21 ans et il bénéficie du programme « cycle-formation » de la Fondation FDJ. Cet espoir, coureur du fameux CR4C Roanne, avait débuté le cyclisme en 2009 au club de la Motte-Servolex en Savoie. Ses parents triathlètes l’avaient mis au vélo et il n’en est pas descendu depuis. Présent au stage de Calpe la semaine dernière avec les cinq autres membres de la Fondation, il a été heureux de côtoyer les professionnels une nouvelle fois. Il est bien conscient de la chance qui est la sienne de poursuivre son double-projet et d’être choyé par cette équipe qui fête, cette année, son vingtième anniversaire.

 

"J’ai été admis à la Fondation FDJ où je suis pour la deuxième année. Grâce à elle je peux suivre un double projet. Faire du cyclisme sérieusement et poursuivre mes études [...]. C’est une chance !"

 

 

’J’ai eu la chance de faire partie de la structure B-Twin U19 Racing qui regroupait des juniors et des coureurs que l’équipe FDJ suit depuis quelques temps. A cette époque, la Fondation FDJ et le programme « cycle-formation » nous ont été présentés. Mon entraîneur Nicolas Boisson (également ancien « cycle-formation »), désormais en charge, de la formation/détection, a fait connaître mon CV et mes données. J’ai été admis à la Fondation FDJ où je suis pour la deuxième année. Grâce à elle je peux suivre un double projet. Faire du cyclisme sérieusement et poursuivre mes études. Je suis en 2e année de STAPS. Avec la bourse allouée par la Fondation FDJ, j’ai pu m’équiper, notamment acheter un ordinateur. C’est une chance !

 

 

Pour moi, le plus important est que nous sommes suivis sur tous les aspects du cyclisme. Il y a un podologue, un médecin, un préparateur mental. Quand j’en éprouve le besoin, je les contacte. Tout le monde n’a pas ça ! Nous sommes intégrés dans le suivi des athlètes professionnels, comme eux on dispose de la plate-forme technique pour assurer le suivi de nos performances et de notre entraînement. C’est vrai, le vélo prend du temps mais on est bien suivi et ça laisse du temps pour l’école. Ce n’est pas un hasard si à ma première année à la Fondation, j’ai gagné ma première course élite. En 2016, j’ai fait une bonne saison, j’ai progressé et j’ai intégré l’équipe de France, en stage cette année.

 

 

"Etre à la Fondation FDJ, être au contact de cette équipe, ça motive encore plus pour faire ce qu’il faut pour passer pro. C’est mon objectif"

 

 

J’aime bien les équipes françaises du World Tour, les coureurs qui nous font rêver. Pinot et Bardet principalement. L’équipe FDJ est une belle équipe. Elle a du passé, du vécu. On a confiance en elle. L’an dernier, j’ai eu des contacts avec Yvon Madiot qui m’a expliqué le fonctionnement du programme « cycle-formation ». Il nous a appelé en cours de saison et a laissé des commentaires sur la plateforme. Marc Madiot, je l’ai vu au stage de Calpe avec mes camarades de la Fondation. Il vient discuter et nous pose des questions. Lui comme les coureurs, on n’ose pas trop leur parler au début et puis on se rend compte que ce sont des gens normaux. Quand même, voir Marc Madiot et Thibaut Pinot ça fait drôle. Et puis finalement ça se passe très bien. Tout le monde est vraiment très gentil avec nous.

 

 

Etre à la Fondation FDJ, être au contact de cette équipe, ça motive encore plus pour faire ce qu’il faut pour passer pro. C’est mon objectif. Quand j’ai commencé, je ne suivais pas les professionnels, je m’y suis intéressé en arrivant chez en U19. Maintenant, je suis les résultats et la semaine dernière j’ai roulé avec eux, à côté d’eux et je me suis dis ‘’voilà pourquoi je travaille !’’. J’ai fait très attention à ne pas les faire tomber mais j’ai surtout senti qu’ils sont vraiment forts. Ça fait rêver ! »

 

 

Les six membres de la fondation FDJ en 2017

Simon Guglielmi (CR4C Roanne)

Louis Louvet (SCO Dijon)

Valentin Madouas (UC Nantes)

Clément Davy (Laval 53)

Alexis Brunel (CC Etupes)

Nicolas Malle (Sojasun UC Noyal Chatillon).

 

 

14 coureurs bénéficiaires de cycle-formation de la Fondation FDJ sont passés professionnels au sein de l’équipe depuis 2003

Jérémy Roy

Fabien Sanchez

Arnaud Gérard

Cédric Pineau

Mickaël Chérel

Yoann Offredo

Anthony Roux

Jérôme Coppel

Arthur Vichot

Arnaud Courteille

Arnaud Démare

Olivier Le Gac

Lorrenzo Manzin

David Gaudu

 

 

Par Gilles Le Roc’h

Vos commentaires

Publié le 31 janv. 2017 à 10:08, par charles
BRAVO à la FDJ de tout le travail quelle fait pour les jeunes et la détection des futurs champions !!!
Publié le 26 janv. 2017 à 21:27, par Fauvel
Très beau travail de fond, pour notre plus grand plaisir. Merci.