l'Actualité

toutes les actualités

La grande leçon de courage de Steve Morabito

le 17 janv. 2018 - Santos Tour Down Under, Etape 2, Unley – Stirling (148,6 km)
Le Tour Down Under a pris l’habitude de faire des misères à l’équipe FDJ et la statistique dure depuis des années ! Après la chute heureusement sans gravité de Daniel Hoelgaard dans la première étape mardi, Steve Morabito est tombé à son tour dans la deuxième gagnée par Ewan (Mitchelton-Scott) et a fait preuve d’un grandissime courage pour atteindre la ligne d’arrivée à Stirling.

 

« C’est vrai, dit Jussi Veikkanen dépité, ça commence à faire beaucoup. Steve Morabito est passé par-dessus le vélo dans une montée. Un incident tout bête mais il s’est donné une luxation de l’épaule. Le médecin de la course l’a remise en place en partie seulement. Steve a réussi à remettre son épaule. Il connaissait la technique, ce n’est pas la première fois que ça lui arrive. Il savait maitriser la situation. Il est reparti un peu sonné et a fini dans un petit groupe avec beaucoup, mais vraiment beaucoup de courage. C’est rare de voir ça ! »

 

"Steve s’en sort pas mal…" Jussi Veikkanen

 

Le médecin de course l’a examiné à l’arrivée et il doit repasser à l’hôtel dans la soirée. Notre médecin Jacky Maillot a passé un bon moment avec lui au téléphone pour suivre un protocole spécifique à sa blessure mais normalement Steve doit pouvoir continuer demain. C’est une chute embêtante, l’équipe comptait sur lui pour épauler Georg Preidler vendredi et samedi dans les étapes difficiles mais il faut le reconnaître, Steve s’en sort pas mal… »

 

Dans une étape courue dans la chaleur, Jussi a pointé 38° sur le cadran de sa voiture, quatre coureurs se sont échappés, les trois mêmes qu’hier, Dlamini (Dimension Data), Bowden (UniSa) et William Clarke (EF-Drapac) accompagnés cette fois de Castrillo (Movistar). L’Espagnol a tenu jusqu’au dernier tour de circuit avant d’être repris par le peloton.

 

"Georg finit dans le groupe des meilleurs." Jussi Veikkanen

 

« Cette arrivée est toujours favorable à un puncheur, poursuit le directeur sportif, mais cette fois certains sprinteurs ont tenu jusqu’au bout. Anthony Roux qui était bien dans le jeu a pris la douzième place mais il y a quand même du beau monde devant lui. Ses équipiers ont également bien travaillé. Certes Davide Cimolaï n’est pas bien du tout mais Matthieu Ladagnous et Antoine Duchesne ont fait du bon travail pour Georg qui finit dans le groupe des meilleurs »

 

"Hoelgaard devrait pouvoir sortir." Jussi Veikkanen

 

Après avoir pris soin de Steve Morabito, Jussi a rejoint Daniel Hoelgaard à l’hôpital d’Adelaïde où il séjournera encore une nuit.

 

« Mardi soir, dit-il, les médecins m’ont dit qu’ils allaient nettoyer les plaies et je pensais qu’il sortirait ensuite mais ici, je ne le savais pas, c’est fait sous anesthésie. Il est donc gardé par précaution, les médecins ne prennent aucun risque et demain matin, il devrait pouvoir sortir. »

 

Jeudi, la troisième étape est raccourcie de deux tours (26 kilomètres) à cause de la chaleur (plus de 40° annoncés). Un sprint groupé est probable.

 

 

Par Gilles Le Roc'h

 

 

Vos commentaires

Publié le 18 janv. 2018 à 11:29, par Charles
Steve n'a pas de chance avec son épaule, assez spectaculaire la remise en place de l'épaule par lui même, bon courage dans ces conditions pour faire l'étape à plus de 40° !!!