l'Actualité

toutes les actualités

La très belle échappée de Jérémy Maison

le 15 juin 2016 - Tour de Suisse, Etapes 3 et 4
Le Tour de Suisse entre en montagne ce mercredi après quatre jours consacrés au sprint, mis à profit notamment par Peter Sagan (Tinkoff) pour démontrer l’excellence de sa condition physique. Malgré le virage placé à 125 mètres de la ligne d’arrivée rendant le sprint très dangereux, Kevin Reza a obtenu une nouvelle place d’honneur.

« Lundi avait été une journée très mitigée pour l’équipe FDJ, explique Franck Pineau, seuls Kenny Elissonde et Cédric Pineau qui revient en grande forme, ont conservé leur place dans le peloton. Kevin Reza n’avait pas de bonnes jambes et n’en a pas été capable. C’était bien mieux pour lui mardi même si c’est à se demander à quoi pensent les organisateurs qui placent un virage si près de la ligne d’arrivée. C’était très très dangereux et heureusement il n’y a pas eu de chute. »

C’est dire s’il fallait prendre des risques pour aborder le virage en première place. Malgré son aisance actuelle, Sagan, troisième à la sortie de la courbe est resté à sa place. Kevin Reza a fini au pied du top 10.

Cette quatrième étape avait été auparavant animée par la longue et très belle échappée de Jérémy Maison, le néo-pro du Trèfle, qui a fait preuve autant de tempérament que de talent.

« A 45 kilomètres de l’arrivée, poursuit Franck Pineau, il y avait moins de deux minutes d’écart entre le peloton et l’échappée comprenant notamment Jérémy et Brammeier (Dimension Data). Il a fallu beaucoup de temps, toutefois, pour que les hommes de tête soient repris. Dans le final Jérémy était le plus agressif et il a placé une belle attaque dans la dernière côte. Il s’est fait plaisir, a montré de très belles choses. Certes il a été repris à 3 kilomètres de l’arrivée mais cette journée fera date pour lui. »

Mercredi l’étape est courte (126,4 km) mais propose trois ascensions et notamment le Gotthard qui culmine à 2.400 mètres d’altitude. Le peloton le franchira si la météo le permet. Il y a deux jours, il y tombait de la neige fondue...

Vos commentaires