l'Actualité

toutes les actualités

Le peloton s’est loupé, l’échappée a gagné…

le 06 juin 2017 - Critérium du Dauphiné, Etape 3
En concluant le magnifique travail de ses équipiers dans le final, Arnaud Démare a réglé le sprint du peloton à l’arrivée de la troisième étape du Critérium du Dauphiné. Hélas, il s’agissait de prendre seulement la septième place à onze seconde de l’échappée et du vainqueur, le Hollandais Bouwman (LottoNL-Jumbo).

Certes, le relief de cette étape était cabossé et le développement de cette échappée de six coureurs était conforme au scénario prévu. Pacher et Siskevicius (Delko-Marseille 13), Vermeulen et Bouwman (LottoNL-Jumbo), Nauleau (Direct Energie) et Backaert (Wanty-Groupe Gobert) ont donc accompli 182 kilomètres à l’avant et ont parfaitement négocié leur effort mais leur réussite, comme c’est toujours le cas, est aussi venue de la faillite du peloton.

 

 

"Je suis très déçu, c’était l’une des seules étapes que je voyais pour un sprint " A.Démare

 

 

« On savait que si on roulait de bonne heure, explique Thierry Bricaud, on aurait été piégé et on serait resté les seuls à la barre toute la journée. On a entamé la poursuite quand les échappés ont eu près de 7 minutes d’avance et ensuite, il s’est passé du temps pour que d’autres équipes viennent nous aider. Certains l’ont fait sans conviction mais je ne juge pas, chacun fait sa course. Hier on a bénéficié du travail des autres et aujourd’hui c’est l’inverse. Je pense qu’il nous reste un sprint possible, dans deux jours à Mâcon… »

 

A 20 kilomètres de l’arrivée et dans un final en faux-plat descendant et sinueux favorisant les attaquants, l’écart était encore de trois minutes et il y avait en effet peu d’illusions à se faire. Pourtant le Trèfle a vu ses coureurs accélérer nettement, à l’image de Jérémy Maison et Olivier Le Gac. Le peloton a fini dans le dos du groupe de tête, à 11 secondes et a vu le porteur du maillot à pois, déjà échappé la veille, l’emporter. Un peu rageant…

 

« Je suis très déçu, dit Arnaud Démare, c’était l’une des seules étapes que je voyais pour un sprint. On s’est fait avoir par les échappés qui ont été malins dans un final qui les avantageait. Et le peloton a réagi mais un poil trop tard, il aurait fallu que les équipes des sprinteurs roulent plus tôt et laissent moins d’avance. Trois coureurs contre six, c’était le mauvais calcul de la journée. A 15 kilomètres de l’arrivée, je savais que c’était foutu. Malgré toute ma déception, mon équipe a très bien travaillé, a emmené le sprint et on ne s’est pas fait remonter. C’est de bon augure. »

 

 

"Ce sera une bonne répétition pour le petit Gaudu" T.Bricaud

 

 

Pas de sprint mercredi puisque la quatrième étape du Critérium du Dauphiné sera un contre la montre disputée entre La-Tour-du-Pin et Bourgoin-Jallieu (23,5 km).

 

« Le chrono de demain est propice aux spécialistes, genre Richie Porte pour le classement général et Tony Martin pour la victoire d’étape, pronostique Thierry Bricaud. Ce sera une bonne répétition pour le petit Gaudu. Arnaud fait bien les contre la montre depuis un bout de temps parce qu’il aime bien mais il reste un sprint le lendemain et ce pourrait être pour lui la priorité. ».

 

 

Par Gilles Le Roc’h 

Vos commentaires

Publié le 07 juin 2017 à 23:16, par Denis Billamboz
La FDJ va devoir assumer son statut ou trouver une stratégie pour éviter ce genre de piège.
Publié le 07 juin 2017 à 10:53, par charles
Les équipes ne coopèrent pas de loin avec la FDJ, ils ont peur d'Arnaud au sprint ?? et voilà le résultat !!