l'Actualité

toutes les actualités

Marc Fournier sans trembler

le 09 avril 2016 - Circuit de la Sarthe, étape 5
Et les quatre équipiers de Marc Fournier se sont laissés glisser en queue de peloton et ont franchi la ligne d’arrivée finale du Circuit de la Sarthe ensemble et dans l’expression d’un symbole fort. A 21 ans, et avec l’aide de ses copains, Marc Fournier a gagné sa première course par étapes, rejoignant dans l’histoire de l’équipe FDJ le Suédois Thomas Lövkvist qui, en 2004, s’était également adjuge le Circuit de la Sarthe à sa première année professionnelle.

Cette ultime étape était sur le papier assez simple à négocier, un sprint massif étant promis à Arnage. Il s’agissait donc pour Benoît Vaugrenard et ses équipiers de laisser filer une échappée et de contrôler l’écart avant de recevoir l’aide d’équipes ambitionnant la victoire d’étape.
« Tout s’est passé comme nous l’avions voulu, dit Thierry Bricaud. En fait, Sébastien Chavanel et Benoît Vaugrenard ont tout géré et laissé Laurent Pichon et Kevin Reza auprès de Marc Fournier s’il était besoin. Mes vieux grognards ont encore fait du bon boulot. »
Bidard (ag2r-La Mondiale), Sörensen (Fortuneo-Vital Concept), Ratto (Androni-Sidermec), Lietaer (Topsport Vlaanderen), Fernandez (Movistar) et encore Vorobyev (Katusha) se sont octroyés une avance de deux minutes avant que les formations Direct Energie et Movistar ne viennent relayer la FDJ en tête de peloton.
Une fois l’échappée reprise, il restait à être vigilants et à être groupés avant d’en finir dans un grand sourire. Marc Fournier était heureux mais ses équipiers, gratifiés par cette victoire, aussi.
« C’est aussi un succès collectif, est content de préciser Thierry. Les gars ne se sont pas posés de questions même si Marc est néo-pro et ont fait preuve d’un super état d’esprit. Marc Fournier nous a quand même surpris par ce qu’il a fait depuis le premier jour, sans jamais paniquer. Il faut le laisser réaliser et grandir, il n’a que 21 ans. Je suis bien incapable de dire le coureur qu’il va devenir parce que nous ne connaissons pas son potentiel. Lui non plus d’ailleurs… Il va continuer d’apprendre mais il a déjà une belle maîtrise. Comme ça, je dirais qu’il a tout pour devenir un très bon rouleur-puncheur. C’est vrai, avec tous ses pépins, il n’avait fini qu’une course depuis le début de saison mais déjà à Paris-Camembert, il avait montré de belles choses et ses équipiers le disaient en nets progrès. Pour faire ce qu’il a fait, de toute façon, il n’y a pas de secret, c’est un bon ! »
Marc Fournier va désormais disputer le Grand Prix de Denain et le Tro Bro Léon mais il pourra déjà constater que son statut a changé.

Vos commentaires

Publié le 10 avril 2016 à 09:30, par charles
Quand on reste en queue de peloton l'espoir de victoire est impossible......mais quand on roule devant comme dans la première étape et comme le fait Marc l'effort est récompensé par une belle victoire plus le général avec l'aide des supers équipiers ,bravo MARC pour cette double victoire et à toute l'équipe FDJ !!