l'Actualité

toutes les actualités

Marc Sarreau quatrième à la maison

le 07 oct. 2016 - Paris-Bourges
Marc Sarreau a joué la gagne jeudi dans Paris-Bourges, course qui lui tient à cœur puisqu’il en est un voisin. Bien emmené par Benoît Vaugrenard et Matthieu Ladagnous, il a pris la quatrième place et confirmé sa bonne condition physique avant Paris-Tours et le Championnat du Monde ces deux prochains dimanches.

Aucun coureur du Trèfle ne figurait dans l’échappée matinale composée de Gesbert (Fortuneo-Vital Concept), Helven (Topsport Vlaanderen), Centrone (Differdange-Losch), Iversen (Giant-Scatto) à laquelle Jaurégui (ag2r-La Mondiale) s’est ensuite joint. Le plan était justement de travailler en faveur des deux sprinteurs, Marc Sarreau et Lorrenzo Manzin.

Pour ce dernier, la cause était entendue à 60 kilomètres de l’arrivée, le peloton s’étant scindé en deux parties et Lorrenzo, coincé dans le deuxième groupe, n’a pu rétablir la situation.

Jaurégui et Gesbert ont été repris à 16 km de l’arrivée et le sprint, voulu par l’équipe Cofidis qui a roulé une bonne partie de la journée en recevant l’aide de la FDJ, était alors inévitable. Il a été marqué par un ‘’tout-droit’’ de plusieurs coureurs dans le dernier virage, notamment de Bouhanni.

« A part ça, explique Marc, c’était un sprint normal bien emmené par Katusha. Benoît Vaugrenard et Matthieu Ladagnous se sont bien occupés de moi, malheureusement Fabien Doubey et Daniel Hoelgaard étaient un peu secs et on les a perdus dans le final J’ai été bien placé mais j’ai un peu trop attendu pour produire mon effort. Du coup, je pense que je pouvais faire mieux parce que je n’ai pas sprinté 200 mètres, j’ai été un peu enfermé. Même si c’est la victoire que l'on vise, je suis content quand même. »

La victoire est pour Sam Bennett (Bora-Argon 18) devant Alexander Porsev (Katusha) et Rudy Barbier (Roubaix-Lille Métropole).

Vos commentaires