l'Actualité

toutes les actualités

Mickael Delage était très fort

le 27 avril 2016 - la Roue Tourangelle
Petit à petit, la Roue Tourangelle trouve sa place dans le paysage du cyclisme professionnel et devient un joli rendez-vous. Après la victoire de Lorrenzo Manzin l’an dernier, il s’en est fallu de peu que Mickael Delage récidive. Quatrième en réglant le sprint du peloton cent mètres derrière les échappés, il a pris la quatrième place.

« Trois coureurs sont sortis dans l’avant dernière côte dont Samuel Dumoulin (ag2r-La Mondiale) qu’on avait pointé au briefing, explique Jussi Veikkanen. Ils ont pris douze secondes d’avance et on n’a pas pu aller les chercher. C’est dommage parce que les mecs ont tenu la baraque, ont pris leurs responsabilités et ce n’est vraiment pas le résultat qu’on voulait au départ. »

Les hommes de l’équipe FDJ ont beaucoup roulé derrière quatre hommes échappés, notamment Marc Fournier, parce que l’idée était que cette manche de la Coupe de France s’achève par un sprint massif.

« Le travail a été bien fait, vraiment, poursuit Jussi. Au briefing, nous avions décidé de miser sur Mika Delage et Lorrenzo Manzin et de faire le point en haut de la dernière côte. Mika se sentait fort et l’équipe, dont Lorrenzo, a donc travaillé pour lui. Dans le final, ils avaient les trois échappés en point de mire mais il a manqué 100 mètres. Mika était fort puisqu’il a gagné le sprint du peloton. »

Vos commentaires