l'Actualité

toutes les actualités

Paris - Camembert

le 16 avril 2014
C’était difficile de faire mieux ! L’équipe fdj.fr avait gagné Paris-Camembert en 2013 grâce à son puncheur Pierrick Fedrigo. Il fallait être sprinteur cette année pour l’emporter et dans ce contexte, il semble bien que le Trèfle ne pouvait pas obtenir mieux que la troisième place de Laurent Pichon.

Victime d’une sévère chute en début de saison, l’infatigable Breton de l’équipe revient en grande forme comme en atteste ce résultat dans l’une des courses les plus difficiles du calendrier et c’est de bon augure pour lui et ses équipiers avant les trois prochaines épreuves de la Coupe de France, le Grand Prix de Denain jeudi, le Tour du Finistère samedi et le Tro Bro Leon dimanche.

« Nous n’avions pas un sprinteur au départ, explique Thierry Bricaud, et nous avons donc décidé de laisser le poids de la course aux équipes en disposant d’un. La formation Ag2R-La Mondiale a bien verrouillé la course jusqu’aux premières côtes et s’il n’y a pas eu beaucoup d’attaques dans le final, l’élimination s’est faite par l’arrière.

De notre côté, Cédric Pineau a tenté sa chance dans la côte d’Hunières. Puis Laurent Pichon dans la côte du Moulin Neuf en compagnie de Delaplace (Bretagne-Séché). Le collectif a bien fonctionné et dans le dernier groupe de 28 coureurs qui s’est présenté sous la flamme rouge, il y avait cinq de nos coureurs, Laurent (Pichon), Cédric (Pineau), Anthony (Roux), Pierrick (Fedrigo) et ‘’Ges’’(lin).

Les équipes Europcar et Cofidis ont travaillé pour empêcher que des coureurs prennent le large et assez logiquement Coquard s’est imposé devant Dumoulin (Ag2R-La Mondiale). Laurent a fini à la troisième place, Anthony à la cinquième et sincèrement, dans ce scénario de course, je ne pense pas qu’on pouvait faire beaucoup mieux. »

Il s’agit pour l’équipe fdj.fr d’une énième place d’honneur mais avec Nacer Bouhanni, elle détiendra une carte maîtresse dans le Grand Prix de Denain.

Vos commentaires