Paris-Tours

le 16 oct. 2013
En une journée, et avec 16 de ses coureurs, l’équipe FDJ.fr a fait la démonstration de son standing, de ce qu’elle est devenue dans le peloton. Dans le Tour de Pékin, le Trèfle a contrôlé la course et Nacer Bouhanni l’a emporté. Dans Paris-Tours, les hommes de Marc Madiot n’ont rien demandé à personne et Arnaud Démare a fini troisième derrière Degenkolb et Morkov.

« Déjà, dit le manager de l’équipe FDJ.fr,on ne peut pas gagner à tous les coups et John Degenkolb était bien un cran au-dessus mais je suis très satisfait de notre course. Il y a de la discipline, de l’implication, un respect des consignes et toujours, désormais, une grande confiance. Du départ à l’arrivée, mes coureurs ont maîtrisé le sujet, sans se soucier des autres. La grande nouveauté c’est que désormais les équipes étrangères nous regardent faire. Avant elles nous auraient fait comprendre que nous n’étions pas à notre place. »

Marc a également apprécié de voir Arnaud Démare prendre ses responsabilités dans le final quand Degenkolb est sorti avec Marcato et Van Marcke dans la côte de Beau Soleil. Lui aussi s’est joint à ce groupe de tête en compagnie de Sylvain Chavanel, Bol et Morkov.

Finalement le peloton s’est reformé et a dû s’employer pour maîtriser dans la dernière ligne droite, le Néerlandais Bol (Belkin) auteur d’un joli solo.

Il a été repris au moment précis où Mickael Delage a fait son effort pour lancer Arnaud mais au sprint il n’y avait vraiment rien à faire contre Degenkolb.

« C’est ma première participation à Paris-Tours chez les pros, dit Arnaud, et c’est une ferté de finir sur le podium. Mon équipe a fait un gros boulot et je ne devais donc pas louper le coup dans le final. J’ai pris les devants dans un coup sorti à la pédale et avant que le peloton se reforme. Ensuite, j’ai lancé le sprint très tôt mais j’étais un peu plus émoussé que Degenkolb… »

Vos commentaires