l'Actualité

toutes les actualités

Plus de 150 bidons en une étape !

le 07 juil. 2016 - Tour de France, étape 6
On y est : vendredi le peloton du Tour de France va escalader son premier col pyrénéen mais cette année les choses sont bien faites. La rupture avec les étapes planes se fait graduellement. L’étape du Cantal, mercredi, a dérouillé les jambes et la première chaleur a atteint les organismes. Jeudi, l’étape de Montauban a acclimaté les coureurs à la chaleur et a permis de récupérer un peu. L’équipe FDJ, toujours soudée au tour de son leader Thibaut Pinot, entrevoit la suite avec confiance.

« Oui, confirme Yvon Madiot, il a fait très chaud et nous avons distribué plus de 150 bidons à nos coureurs mais cette journée leur a permis de s’acclimater. La chaleur annoncée est, je pense, acceptée un peu mieux par les organismes. En début d’étape, sur des routes sinueuses, les gars ont été vigilants et ont fait le travail nécessaire à Thibaut pour éviter qu’il ne soit piégé. Puis ils ont de nouveau fait ce qu’il faut pour le placer dans le final. C’est une étape qui s’est très bien passée. Thibaut allait bien aujourd’hui, mieux que la veille. En tout cas, il ne s’est plaint de rien, sinon de la chaleur. Pour bien le connaître, lui qui n’aime pas subir et ne pas être facile, c’est bon signe. »

Demain, il fera chaud pour atteindre le premier grand col du Tour, Aspin dont l’ascension de 12 kilomètres précédera l’arrivée de 7 kilomètres. Des échappés ont de bonnes chances d’aller au bout.

« Après le Cantal, la difficulté de ce Tour est progressive et si deux étapes très dures attendent les coureurs ce week-end, je pense que les coureurs qui jouent le général prendront Aspin comme un test. »

Vos commentaires