l'Actualité

toutes les actualités

Pour son 22e anniversaire, Olivier Le Gac promenait son vélo

le 28 août 2015 - Tour d'Espagne, étape 6
Dans un Grand Tour, la gestion des hommes est capitale. Franck Pineau et Thierry Bricaud, à la veille d’une première ascension de montagne, avaient donc opté pour un plan simple : trois coureurs étaient désignés pour tenter de s’échapper, les autres pour veiller sur Kenny Elissonde et les "petits jeunes’’ pour s’économiser.

« Il était évident, dit Franck Pineau, que les candidats à l’échappée seraient très nombreux et la bataille a vraiment fait rage. Les gars ont respecté les consignes, sont allés dans les coups, notamment Kevin Reza, mais finalement un groupe de six coureurs est parti sans nous, après 60 kilomètres. »

Le peloton n’a pas laissé une marge de manoeuvre suffisante aux hommes de tête, ils ont été repris dans le final. Les costauds se sont expliqués dans la côte menant à l’arrivée, le Colombien Chaves (Orica-GreenEdge) a fait coup double, victoire d’étape et maillot rouge.

« Kenny a fait une montée moyenne, poursuit Franck, mais c’était encore un truc pour puncheurs, on ne peut pas le juger là-dessus. Il arrive enfin sur son terrain vendredi avec cette arrivée à La Alpujarra. »

« Nous avons fêté l’anniversaire d’Olivier Le Gac à qui j’ai demandé de faire grupetto pour qu’il ne puise pas trop dans ses réserves. Idem pour Lorrenzo Manzin. Plusieurs fois notre jeune Breton est venu parler à la voiture et je peux dire qu’il était facile, il promenait son vélo. C’est bien, il a un plan en tête pour un de ces jours… »

Vos commentaires