l'Actualité

toutes les actualités

Quelle entrée en matière !

le 10 mai 2015 - Tour d'Italie, étape 1
C’est confirmé, peu importe les coureurs alignés, l’équipe FDJ est devenue une spécialiste du contre la montre par équipes. Dans le sillage d’Anthony Roux et d’Alexandre Géniez transformés en locomotives, elle a signé le huitième temps de la première étape du Tour d’Italie gagnée par Orica-Greenedge. Les hommes de Martial Gayant et Frédéric Guesdon ont fini à 26 secondes des vainqueurs, à 13 secondes du podium, à 7 secondes de la quatrième place mais devant le Team Sky et Katusha.

« Nous sommes contents et un peu surpris, disait Frédéric Guesdon, surpris de finir devant le Team Sky notamment. Anthony Roux et Alexandre Géniez, les deux spécialistes, ont mis tous leurs équipiers dans l’allure. Kevin Reza me donne l’impression d’avoir de bonnes jambes, Murilo Fischer aime bien cet exercice, Kenny Elissonde aussi et il n’a jamais été en difficulté. De même que Francis Mourey. Seuls Jussi Veikkanen, Cédric Pineau et Arnaud Courteille ont été distancés mais ils avaient fait leur travail. »

« En suivant nos coureurs, se délecte Martial Gayant, j’avais l’impression de revenir en arrière et de suivre Bradley McGee, Philippe Gilbert, Carlos Da Cruz et Gustav Larsson. Aujourd’hui ça allait vite. Nous nous sommes élancés les derniers, avec l’avantage donc de connaître tous les temps de passage. Quand au pointage intermédiaire (10 km), on nous a annoncé à 2 secondes du meilleur temps détenu par Astana, l’excitation a gagné dans la voiture. On l’a annoncé aux gars et j’ai eu peur qu’ils ne nous croient pas. En fait, ils l’ont bien entendu et ils ont encore accéléré. Anthony Roux était dans un grand, grand jour et Alexandre Géniez avait annoncé la couleur. »

« On a fait un bon chrono, disait Francis Mourey, nous sommes contents de ne pas avoir fait perdre de temps à Alex, notre leader. »

« On ne va pas sauter au plafond non plus, disait Martial, mais ça lance bien notre Giro. Devant nous, il y a demain une étape qui devrait revenir à un sprinteur et durant les prochains jours nous allons aider quelques-uns de nos coureurs à revenir en grande forme, Jussi Veikkanen qui a été un peu souffrant ou Arnaud Courteille qui a repris la compétition il y a peu. »

 

Vos commentaires

Publié le 12 mai 2015 à 21:50, par charles
La FDJ devient une très grande équipe et de plus très complète,sprint,montagne,clm.......sauf que ,il est rare de voir des coureurs devant !
Publié le 11 mai 2015 à 09:48, par Jac34
Beau contre la montre, et c'est vrai que désormais la FDJ tient bien sa place dans ce genre d’épreuve. ça commence très bien, c'est de bonne augure pour la suite.