l'Actualité

toutes les actualités

Rien à signaler avant la montagne…

le 10 juin 2016 - Critérium du Dauphiné, Etape 4
Thibaut Pinot et ses équipiers sont restés sages dans une étape plate qui ne correspondait pas avec leurs aptitudes et avant trois étapes de montagne qui en diront un peu plus sur leur préparation au Tour de France.

Sages mais appliqués. C’est aussi dans ces étapes de plaine où le rythme est irrégulier que le travail se fait, que la condition, la vélocité et le coup de pédale se travaille et c’est bien ce que fut l’atelier des coureurs de l’équipe FDJ au cours de cette étape marquée par la longue échappée de trois coureurs, dont le local Maxime Bouet, et par la victoire du Norvégien Edvald Boasson Hagen.

« Ce n’était pas une étape pour nous, dit simplement Yvon Madiot, il n’y a rien à signaler. Demain, avec la première étape de montagne et l’arrivée dans la station de Vaujany, ce sera différent. Je sens que Thibaut n’est pas pressé, il sait où il va. Je le vois davantage observer, demain, que de passer à l’action. Il a besoin de prendre des informations sur lui-même et sur les autres. Il n’est pas encore au top non plus et c’est exactement ce que nous voulions. »

Bien sûr, cette étape et les deux suivantes, vont lui permettre de se tester, un bon résultat sera le bienvenu mais à cette heure, le leader de l’équipe FDJ respecte son plan. C’est aussi la preuve de sa maturité.

« Ce sera l’occasion pour Sébastien Reichenbach, par exemple, de jouer sa carte personnelle, dit Yvon. Il fait une très belle saison au soutien de Thibaut et c’est bien aussi qu’il puisse de temps en temps penser à lui ! »

Vos commentaires