Vous aussi vous rêvez de porter les couleurs du Trèfle ?
Ça tombe à pic, car nous avons le plaisir de vous annoncer le retour de la boutique Equipe Cycliste FDJ !
Pour profitez de nos produits, rendez-vous sur le http://www.madewis-eboutique.com/index.php/site/liste/5114/1

l'Actualité

toutes les actualités

Rudy Molard, jamais deux sans trois !

le 21 juil. 2017 - Tour de France, Etape 19
Rudy Molard est intenable ! Pour la troisième journée consécutive il a représenté l’équipe FDJ dans la longue échappée du jour dont Boasson Hagen (Dimension Data) a profité pour s’imposer. A l’image de Mickael Delage vantant sur twitter les qualités de guerrier de Rudy, il faut bien remarquer qu’il épate tout le monde !

Ce matin, au départ d’Embrun Thierry Bricaud avait vu juste : « Je pense qu’aujourd’hui une échappée va aller au bout. Beaucoup d’équipes n’ont pas encore gagné, la moitié du peloton il me semble, et je vois bien 15 ou 20 coureurs, avec un Chavanel (Direct Energie), avec un De Gendt (Lotto-Soudal) et puis chez nous avec Rudy… »

 

 

« J’ai freiné, j’ai perdu 10 mètres, je ne suis jamais rentré ! » R.Molard

 

 

Dans le groupe de 20 coureurs qui a en effet pris les devants, Rudy était là en effet. Hélas, il a raté le coup quand ce groupe s’est scindé en deux dans le final et ça ne l’a pas fait marrer, mais alors pas du tout !

 

« Il vient de faire trois jours devant, rappelle Yvon Madiot, il va bien ce petit môme ! Dans le final, il aurait dû être devant. Sur la route je lui avais dit de pointer De Gendt, Chavanel et Bennati (Movistar). Sept coureurs venaient de sortir dont les deux premiers. Il est dans la roue dans la roue de Bennati et Gesbert (Fortuneo-Oscaro) qui ressortent mais il loupe le virage. Il m’a dit qu’il n’a pas bien vu la sortie du rond-point. « J’ai freiné, j’ai perdu 10 mètres, je ne suis jamais rentré ! », Il était en colère dans le bus, répétant ‘’faire tout ça pour finir sur une erreur ! »

 

 

"Il m’épate" Y.Madiot

 

 

« Il m’épate, poursuit Yvon. C’était dur d’être devant aujourd’hui, il n’y avait que des gros moteurs, c’est sorti en force, à la pédale. Et Rudy a quand même le Giro dans les jambes. Et il a roulé en première semaine pour Arnaud Démare. Il a de l’envie et mine de rien il est 35e du Tour en étant équipier. »

 

Même son de cloche pour son patron Marc Madiot concernant ce coureur qui fait l’unanimité dans son équipe. « Rudy est courageux, teigneux et accrocheur. Il manquait peut-être d’un peu de force dans le final mais ça fait trois jours qu’il fait vivre notre équipe à l’avant. Maintenant on va travailler pour faire un beau sprint sur les Champs-Elysées dimanche avec Davide Cimolai».

 

Puisqu’il n’y a pas que le Tour de France dans la vie, notez que demain commence le Tour de Wallonie et sous les ordres de Jussi Veikkanen, le Trèfle sera représenté par Johan Lebon, Léo Vincent, Cédric Pineau, Arnaud Courteille, Odd Christian Eiking, Tobias Ludvigsson, Matthieu Ladagnous et  Anthony Roux.

 

 

 Par Gilles Le Roc’h   

Vos commentaires