l'Actualité

toutes les actualités

Steve Morabito était à bout

le 16 juin 2017 - Tour de Suisse, Etape 7
Steve Morabito, Yvon Madiot et Jussi Veikkanen ont pris une décision sage. Depuis quelques jours, il était évident que notre coureur suisse n’avait pas récupéré de son Tour d’Italie et s’il a beaucoup bataillé pour réussir son Tour de Suisse, à l’évidence il était très difficile pour lui de disputer les trois dernières étapes.

« Steve était à bout de forces, dit Jussi Veikkanen. Hier soir, il était très marqué après l’étape. On en a parlé avec lui, Yvon et moi, et on a pris la décision de ne pas le laisser prendre le départ. C’était la voix de la sagesse. Maintenant, il doit se reposer et mettre le focus sur la fin de saison. Il est rentré à la maison. »

 

 

"On a pris la décision de ne pas le laisser prendre le départ" J.Veikkanen

 

 

Il était évident que cette étape en direction du glacier de Sölden où Thibaut Pinot s’était imposé il y a deux ans, serait animée par une échappée. Seize coureurs ont pris les devants après une belle bagarre mais le peloton ne leur a laissé aucune chance. Cela s’est joué dans la montée finale entre les costauds et Spilak (Katusha-Alpecin) en a profité pour l’emporter nettement et s’emparer du maillot jaune.

 

« La consigne, poursuit le directeur sportif du Trèfle, était de placer Odd Eiking au pied de la longue ascension finale afin qu’il se teste en haute montagne et puis pour ses équipiers de penser ensuite à l’étape de demain qui nous intéresse.

 

C’est une étape courte pour puncheurs-sprinteurs. Arthur Vichot est un très bonne condition, Anthony Roux est bien, Daniel Hoelgaard pas mal du tout. Il y a une victoire à aller chercher ! » 

 

Pour l’équipe FDJ qui passe la nuit tout près de Sölden où des flocons de neige virevoltaient en fin de journée, la journée commencera par un transfert de 280 kilomètres en direction de Schaffausen. 

 

Vos commentaires