l'Actualité

toutes les actualités

Thibaut Pinot, du stress et deux places gagnées

le 15 mars 2016 - Tirreno - Adriatico, Etape 6
Thibaut Pinot et l’équipe FDJ sont passés à autre chose. C’est dans un hôtel non chauffé et sans internet qu’ils ont passé la journée de dimanche sans courir, la cinquième étape, celle qui convenait le mieux au leader du Trèfle, ayant été annulée. On ne peut pas dire que la reprise fut tranquille, Thibaut ayant dû effacer les effets d’une avarie technique en pleine bagarre.

« Ce fut une étape identique aux deux précédentes disputées en fin de semaine, explique Yvon Madiot, c’est à dire avec ‘’les classicmen’’ en tête de peloton pour que ça se courre comme une classique. Ça frotte, ça roule vite, ce n’est pas simple. Pour ne rien arranger, Thibaut a cassé une roue au moment précis où la bagarre s’est déclenchée. Il s’est retrouvé en chasse-patate au moment où six coureurs sont sortis du peloton, six leaders bien placés au classement général dont Van Avermaet (BMC), vainqueur de l’étape, et Sagan (Tinkoff). Les équipiers ont fait un gros boulot et une fois rentrés, l’écart avec ceux de devant était de 30 secondes. Alors la FDJ est allée roulée, réduisant l’écart à 15 secondes. Moment choisi par Nibali, dont deux équipiers travaillaient avec nous, pour attaquer et s’intercaler entre la tête et le peloton sans réussir à rentrer. La poursuite s’est désorganisée, l’écart est remonté à 30 secondes et d’autre équipes, Trek et Movistar, sont venues rouler. Puis il y a eu une chute qui a sans doute empêché la jonction, dans laquelle aucun de mes coureurs n’a été pris heureusement. »

En revanche Van Garderen et Caruso ont été impliqués et n’ont jamais pu reprendre place dans le peloton. Raison pour laquelle Thibaut (6e) et Sébastien Reichenbach (7e) ont gagné deux places au classement général.

Tout va se jouer demain dans un contre la montre tout plat de 10 kilomètres, disputé en aller-retour à San Benedetto del Tronto.

« Nous espérons que Thibaut fasse entre 5 et 10 de l’étape pour faire entre 5 et 10 du général, poursuit Yvon Madiot. Il aura Johan Le Bon et Steve Morabito pour faire les lièvres et établir les temps de passage. Et sinon, dans l’équipe, le plus fort est Anthony Roux. Il revient à un très bon niveau ! »

Vos commentaires