l'Actualité

toutes les actualités

Thibaut Pinot en patron !

le 17 juin 2015 - Tour de Suisse, étape 4
Thibaut Pinot est un patron ! Six semaines après sa victoire dans l’étape reine du Tour de Romandie après une attaque portée à huit kilomètres du sommet de Champex, il a remporté aujourd’hui sur le glacier de Sölden, l’étape reine du Tour de Suisse dont il est le nouveau leader.

Ce qui est formidable avec Thibaut, c’est qu’il met toujours la manière quand il gagne. Quand il a porté son effort à trois kilomètres de l’arrivée, il ne faisait plus de doute que cette victoire lui appartenait. Vraiment, aujourd’hui, il y avait Thibaut et les autres. Cela a d’autant plus de saveur qu’il n’a quasiment pas dormi au cours de la nuit précédente ! Il en ressort aussi qu’il a énormément progressé dans la gestion de ses efforts et de sa course.

« L’étape était très longue, dit Yvon Madiot, mais nous avons tous été sereins avant d’atteindre le pied de l’ascension finale. Nous avons été un peu inquiets pour Arnaud Démare parce qu’il n’était pas bien dans le premier col mais il s’est repris sur le haut et est rentré dans le groupe dans la descente, assez rapidement. Pour ce qui est de Thibaut, nous voulions jouer la victoire d’étape et nous avions pris le parti de rouler si une échappée prenait trop de champ. Devant il y a eu 8 coureurs qui se sont donné plus de 10 minutes d’avance à 90 kilomètres de l’arrivée. Les équipiers de Thibaut ont fait un gros boulot et même Arthur Vichot qui progresse chaque jour. »

Pourtant, l’écart était encore de 5 minutes à 15 kilomètres de l’arrivée mais cette ascension de Sölden est tellement dure que le dernier échappé, l’Autrichien Stefan Denifl (IAM), ne pouvait être sûr de rien.

« Au pied du col, il y a eu plusieurs attaques, poursuit Yvon, notamment de Fuglsang (Astana) et Spilak (Katusha). Thibaut a laissé un petit trou mais il nous l’avait dit le matin, il ne se mettrait pas dans le rouge au pied du col. Il a donc pris la roue de Steve Morabito avant de recoller au premier groupe de six hommes. Spilak a été repris et Thibaut a alors montré qu’il avait de bonnes jambes. Il a porté une première accélération puis une deuxième où il a réussi à se défaire de Spilak. Il a repris Denifl à 1,5 km de l’arrivée et a fini fort. A l’arrivée, les écarts sont quand même conséquents. »

34 secondes sur Pozzovivo (ag2r-La Mondiale), 37 secondes sur Spilak, 43 secondes sur Geraint Thomas (Team Sky), 1’15’’ sur Fuglsang, 1’37’’ sur Tom Dumoulin, le précédent maillot jaune, tandis que Steve Morabito prenait une belle treizième place à 2’16’’.

Au classement général, Thibaut est le leader du Tour de Suisse avec 47’’ d’avance sur Thomas, 50’’ sur Spilak, 1’25’’ sur Fuglsang et 1’32’’ sur Dumoulin. Tout devrait se jouer dans le dernier contre la montre dimanche.

« Un maillot, ça transcende, rappelle Yvon Madiot qui croit fermement en son équipe. Jérémy Roy marche bien, Mathieu Ladagnous est très fort. Sébastien Chavanel et William Bonnet font un travail énorme. Arthur Vichot est de mieux en mieux et Steve Morabito est un super capitaine de route. Les étapes les plus faciles de ce Tour de Suisse sont à venir et si jamais il y avait danger, je sais que les équipes des sprinteurs, surtout celle de Cavendish, vont rouler. Je ne suis pas inquiet. »

Vos commentaires

Publié le 18 juin 2015 à 09:06, par schryve francis
Bravo Thibaut pour ta magnifique victoire et félicitations à toute l'équipe. FRANCIS80
Publié le 18 juin 2015 à 08:40, par Valty
Bravoo Thibaut ! Bravo FDJ !
Publié le 18 juin 2015 à 08:23, par Jac34
Que du plaisir !!! Merci la FDJ.