l'Actualité

toutes les actualités

Thibaut Pinot est déjà sur le podium

le 09 avril 2016 - Tour du Pays Basque, Etape 5, Orio – Arrate (159 km)
Ce fut une journée dantesque, terrible pour les organismes. L’étape a été marquée par le cavalier seul de l’Italien Rosa (Astana) ne représentant aucun danger au classement général mais la bagarre a fait rage entre les costauds. Thibaut Pinot, de nouveau excellent, a pris la cinquième place après avoir annihilé une attaque de Contador (Tinkoff) et Henao (Team Sky) et a grimpé à la troisième place du classement général avant le contre la montre final.

Huit ascensions étaient au programme de cette étape achevée par la montée d’Arrate dont la pente convenait bien à Thibaut. Quand les costauds ont atteint Eibar, une offensive de Landa (Team Sky) avait été annihilée et les organismes étaient déjà bien atteints par la fatigue, la pluie et le froid. Au cours de cette étape, il y eut 32 abandons dont ceux de coureurs bien classés (Barguil, Gallopin, Wellens, Aru, Dan Martin, Hesjedal) et d’autres ont fini très attardés notamment Jeannesson et Adam Yates à plus d’un quart d’heure. Dans ce contexte, le bloc FDJ a de nouveau fait merveille.
« Un seul de mes coureurs a mis pied à terre, dit Yvon Madiot, mais William Bonnet avait de nouveau fait un sacré boulot. Lui, il donne tout. Les autres ont fait le job attendu et, pour finir, Sebastien Reichenbach (toujours dixième du classement général) a de nouveau été un super lieutenant. Dans le final, Thibaut avait un peu froid. Il est donc descendu lui chercher une veste et de quoi se nourrir. Puis il a l’a placé dans la roue de Contador au pied de la dernière ascension. »
L’Espagnol n’a pas tardé a porter une première attaque et seuls Thibaut et Henao ont pu y répondre. Les autres, notamment Quintana et le maillot jaune Kelderman (victime d’une chute dans la journée) ont été distancés.
« Contador en a remis une et Thibaut n’a pas pu suivre. Il a préféré trouver son rythme plutôt que de se mettre dans le rouge et il a progressivement grignoter son retard qui a dû approcher les dix secondes. Au sommet, et dans la partie finale, Rodriguez (Katusha) a pris deux relais. Sur la ligne d’arrivée, Thibaut finit à deux secondes de Contador et Henao. Au classement général, il est à dix secondes de Henao, à 4 secondes de Contador. Rodriguez est quatrième à deux secondes et Quintana est à 21 secondes."
La dernière étape, demain, sera donc disputée contre la montre, un nouveau ‘’chantier’’ qui favorisera les grimpeurs-puncheurs.
« Il fait 16,5 kilomètres, précise Yvon. C’est d’abord un mur de 3 kilomètres avec un passage à 20%, une descente de six kilomètres et puis du plat. Ce n’est pas le parcours qui nous plait le plus, on aurait préféré un terrain vallonné avec de grands bouts droits. Thibaut le fera avec un vélo normal muni d’un prolongateur. On partira pas trop tard de l’hôtel, vers 10 heures. Il va s’échauffer, faire une reco et puis il prendra un vrai repos dans le bus où il mangera aussi. L’échauffement sera capital mais nous serons contents d’avoir le temps de référence de Seb Reichenbach et de quelques rivaux aussi ! »

Vos commentaires