l'Actualité

toutes les actualités

Thibaut Pinot limite bien les dégâts

le 08 avril 2015 - Tour du Pays Basque, étape 3
Thibaut Pinot a fait preuve de caractère dans la troisième étape du Tour du Pays-Basque, bien plus dure que les deux précédentes. Dans la première ascension du Mur de Zumarraga, à trente kilomètres de l’arrivée, il a dû mettre pied à terre puis il a su gommer un retard d’une minute pour finir au contact, 18 secondes exactement, du vainqueur Joaquim Rodriguez (Katusha).

« Dans ce mur où il n’était pas possible d’être à deux de front, précise Yvon Madiot, un spectateur a fait tomber Castroviejo (Movistar) et Thibaut qui se trouvait dans son sillage a dû mettre pied à terre, repartir à pied et finir sur son vélo. Au bas de la descente, il figurait dans un groupe d’une vingtaine de coureurs à 1 minute du premier peloton. Thibaut a alors fait de gros efforts et a réussi à revenir, puis à se replacer avant d’entamer la deuxième ascension du mur ».

Henao (Team Sky) y a porté l’attaque décive, suivi des seuls Rodriguez (Katusha) et Quintana (Movistar) et Thibaut a franchi le sommet en vingtième position, à cinq mètres du coureurs qui le précédait. Il restait 3 kilomètres et il n’a pas pu accrocher les roues cette fois.

« J’ai fait une bonne descente, disait-il ensuite à son directeur sportif, parce que je n’ai rien perdu sur les autres… »

« Oui, confirme Yvon, Thibaut a bien limité la casse. Il est à 10 secondes du groupe Kwiatkowski avant les deux prochaines étapes qui sont difficiles (arrivée au sommet d’Arrate qu’il connaît bien jeudi) et le chrono où il se débrouille bien ! »

Au cours de cette étape, l’équipe FDJ a encore perdu un coureur, après Pierre-Henri Lecuisinier et Arnold Jeannesson. Pris dans une chute à 60 kilomètres de l’arrivée, arcade sourcilière ouverte, Jussi Veikkanen a été également contraint de renoncer.

Vos commentaires

Publié le 09 avril 2015 à 20:49, par gehin philippe
Bravo