l'Actualité

toutes les actualités

Thibaut Pinot n’est pas inquiet

le 11 juin 2016 - Critérium du Dauphiné, Etape 5, La Ravoire – Vaujany (140 km)
En étant un peu décramponné dans l’ascension finale de Vaujany, Thibaut Pinot a confirmé n’être pas encore en mesure de lutter avec les meilleurs. Pourtant, lui et son staff l’assurent, il ne faut pas s’inquiéter. Depuis le stage effectué en mai en Haute-Savoie, le plan est de monter progressivement en pression, de préparer le Tour en essayant d’être au top avant la troisième semaine.

Dans cette cinquième étape gagnée par Froome (Team Sky), nouveau leader de l’épreuve, le plan de l’équipe FDJ a été respecté. La bataille a fait rage pendant 80 kilomètres avant qu’une échappée de 5 coureurs ne prennent provisoirement les devants. En se mêlant à un groupe de 24 coureurs, Steve Morabito et Sébastien Reichenbach ont répondu présents mais l’affaire était trop sérieuse et le peloton a rétabli la situation.

Dans le final, au moment où la route s’est dressé, Arthur Vichot et Jérémy Roy ont nettement accéléré pour placer leur leader. Ce dernier a rapidement compris qu’il n’avait pas encore les jambes pour lutter.

« Non, je ne suis pas inquiet car on a encore un mois avant le Tour, dit le leader du Trèfle, mais je n’ai pas l’habitude d’avoir des ‘’coups de moins bien’’. Depuis un an, j’ai toujours été bien sur les courses et là, ça tombe sur le Critérium du Dauphiné. Je ne suis pas une machine. J’espère que la forme va arriver.

On a eu une journée difficile, ça a roulé à fond. L’échappée n’est partie qu’au km 80, tout le monde était fatigué au pied de la montée finale. Mais c’est pareil pour tout le monde, je n’ai pas d’excuse à chercher. Des fois ça marche, des fois  ça ne marche pas et sur le Dauphiné, ça a l’air de ne pas marcher.

Il reste un beau week-end, je suis encore plus loin au général, je vais pouvoir me faire plaisir sur les deux prochaines étapes. Depuis le Tour de Romandie, j’ai du mal à remettre en route, j’espère que ça va revenir.

Au bout d’un kilomètre dans l’ascension finale, j’ai senti la fatigue des jambes puis j’ai complètement saturé. Après, une fois que ça lâche dans la tête, c’est fini. Après, je préfère prendre un peu plus de retard pour avoir plus de libertés durant le week-end. »

« C’est le premier échec de la saison. J’ai fait un très, très bon début de saison, au-delà de mes attentes même. Il faut juste que je retrouve la forme. »

Vos commentaires