l'Actualité

toutes les actualités

Thibaut Pinot troisième du général sans briller

le 11 mars 2017 - Tirreno - Adriatico, Etape 4
Thibaut Pinot n’a pas été impérial dans le final de l’ascension du Terminillo, payant peut-être les effets d’une attaque portée à 5 kilomètres de l’arrivée mais en ayant limité l’écart à 45’’ sur le vainqueur Naïro Quintana, il bénéficie de son excellent début d’épreuve et notamment dans le contre la montre par équipes inaugural pour se hisser à la troisième place du classement général.

Cette étape, il la connaissait bien et puisqu’il s’agissait pour lui du rendez-vous principal, Thibaut a demandé à ses équipiers de veiller sans cesse à son placement, de rouler également derrière les échappés qui s’étaient donné dix minutes d’avance.

 

 

Le leader de l’équipe FDJ ne quittait pas la roue arrière de Quintana

 

 

Dans la montée finale une attaque de Kwiatkowski (Team Sky), Kreuziger (Orica-Scott), Spilak, Lammertink (Katusha-Alpecin) et Castroviejo (Movistar) a provoqué une première sélection dans le peloton réduit déjà à une vingtaine d’unités. Flanqué de Sébastien Reichenbach, le leader de l’équipe FDJ ne quittait pas la roue arrière de Quintana. Dans une stratégie parfaite, le Colombien semblait se désintéresser des manœuvres en tête de course, notamment du raid en solitaire de Spilak. Il attendait son heure.

 

A sept kilomètres du sommet, Tom Dumoulin (Team Sunweb) a placé une attaque avant d’être repris par le Team Sky menant le train. Thibaut a donc attaqué à son tour avant d’être contré par Thomas, Quintana et Adam Yates. C’est donc au courage que Thibaut a parcouru les cinq derniers kilomètres tandis que Quintana s’était isolé en tête de course après avoir distancé Thomas puis Spilak. Le leader du Trèfle a franchi la ligne d’arrivée à la neuvième place et à 46 secondes du vainqueur.

 

 

"Il s’est peut être découvert un peu tôt mais on ne peut pas le regretter." Y.Madiot

 

 

Au classement général, Quintana est le nouveau leader de l’épreuve avec 33 secondes d’avance sur Adam Yates et 56 secondes sur Thibaut qui sent à une vingtaine de secondes de lui le souffle des rouleurs Castroviejo (Movistar), Dennis (BMC), Tom Dumoulin (Team Sunweb), Roglic (LottoNL-Jumbo) et Thomas (Team Sky). Les places vont être chères !

 

« Thibaut était bien, sans plus, précise Yvon Madiot. Il a bougé parce que ça l’énervait qu’il n’y ait pas de mouvement. Après, ce n’est pas sûr qu’il l’ait payé… Ça flinguait, ça s’arrêtait. Il a lancé le truc. Après, Sébastien Reichenbach a fait l’effort parce que personne ne bougeait dans le groupe. Il a commencé à boucher le trou. Il y avait 4 équipes devant, Movistar, Sky, Katusha et Orica. On était piégé, il n'y avait pas le choix. Thibaut est déçu du scénario. Il n’y a pas de course, ça attend le final. Il me disait que s’il ne bouge pas, on aurait fini à 15 au sprint derrière Quintana. Il s’est peut être découvert un peu tôt mais on ne peut pas le regretter. Au classement général, il est surtout sous la menace de Castroviejo et Dennis avant le contre la montre final mais on a le temps d’y penser ! »

 

 

Par Gilles Le Roc’h

Vos commentaires

Publié le 11 mars 2017 à 21:02, par Tonton
Allez Thibaut! Demain,tu peux larguer Castro et Dennis dans la derniere cote et doubler ton avantage. On est avec toi!
Publié le 11 mars 2017 à 20:00, par Jac34
Ne soyons pas trop sévère. Thibaut est là, et pour nous spectateurs c'est très bien. De plus il semble bien finir sans être à l'agonie donc tous les espoirs sont permis. Une petite mention à Seb. qui a bien accompagné son leader.