l'Actualité

toutes les actualités

Tour d'Espagne - étape 12

le 04 sept. 2014
La chute de Nacer Bouhanni a tout gâché. Il y avait beaucoup d'attente dans le camp fdj.fr en fin de matinée et avant le départ de la douzième étape promise à un sprinteur. Sur la lancée de ses deux victoires d'étapes à San Fernando et Albacète et parce que depuis quelques jours il "promène" le vélo, Nacer Bouhanni était le grand favori pour tous les observateurs de la Vuelta.

Derrière l'Autrichien Krizek (Cannondale) échappé depuis le départ, Nacer a d'abord pris deux points au premier sprint iintermédiaire avant de voir ses équipiers se mettre en ordre de marche quand l'écart avec l'homme de tête a atteint 9 minutes. Laurent Mangel est alors resté des kilomètres et des kilomètres en tête de peloton avant de laisser sa place, sur crevaison, à Murillo Fischer notamment.

Le sprint promettait de donner lieu à un nouveau match avec Degenkolb mais tout a été fichu par terre à l'amorce de la dernière ligne droite.

"Nacer (Bouhanni) était dans mon sillage, on attendait le panneau des 500 mètres pour produire notre effort, explique Geoffrey Soupe, quand Guardini et Pelucchi se sont accrochés et se couchés devant nous. Il était impossible de les éviter et nous sommes tombés à notre tour. C'est rageant, l'équipe avait travaillé toute la journée pour favoriser ce sprint. Heureusement, il n'y a rien de grave, ni pour Nacer, ni pour moi "

Il y avait donc beaucoup de frustration pour toute l'équipe fdj.fr même si de bonnes nouvelles arrivaient à redonner le sourire. A la peine depuis leurs chutes dans la septième étape, Anthony Roux et Kenny Elissonde vont mieux et ont retrouvé le moral !

Vos commentaires