l'Actualité

toutes les actualités

Tour d'Espagne - étape 2

le 25 août 2014
Nacer Bouhanni a fait mouche ! Grâce au sprint victorieux de Nacer Bouhanni dans la deuxième étape du Tour d'Espagne, l'équipe fdj.fr a d'ores et déjà rempli sa mission. Le sprinteur du Trèfle et ses équipiers ont délivré une course parfaite et peuvent entrevoir bien d'autres satisfactions.

Les derniers kilomètres, une fois repris les quatre échappés du jour, derrière qui Laurent Mangel avait travaillé, ont nourri l'ambition des formations de sprinteurs. Selon une stratégie définie à l'avance, les équipiers de Nacer se sont regroupés à 5 kilomètres de l'arrivée pour remonter progressivement, sous le commandement de Johan Le Bon et Anthony Roux.

A 2 kilomètres de l'arrivée, la tête du peloton était proche, avant la flamme rouge et un petit raidard, ils étaient en tête.

"J'ai été surpris par cette petite côte, dit Nacer, c'était dur mais bien calé dans la roue de Murilo Fischer, je suis resté devant. Je me suis retourné, j'ai vu que Geoffrey Soupe remontait et j'ai demandé à Murilo de temporiser. J'ai pris le sillage de Geoffrey, il allait très vite. Avec tout le travail effectué par mes équipiers, j'étais très confiant. J'ai déboité à 200 mètres de la ligne..."

Une démonstration nous replongeant dans le dernier Giro que Nacer avait éclaboussé de son talent dans les sprints. Même si John Degenkolb a pris la deuxième place, il a pu se relever bien avant la ligne et savourer.

"L'objectif était en effet de gagner une étape le plus rapidement possible pour retirer un poids à toute l'équipe fdj.fr, dit Nacer. On va vivre une Vuelta en étant  plus relâchés. C'est important. J'avais gagné une étape de l'Eneco Tour sur le seul sprint massif que j'avais disputé. Ça m'a mis en confiance après un long moment sans compétition, depuis le championnat de France précisément. J'ai bien travaillé, j'ai fait un stage avant de me rendre à l'Eneco Tour et je savais que la forme venait petit à petit. S'il y a d'autres opportunités dans la Vuelta, je ne vais pas me gêner pour remporter une deuxième victoire d'étape.

Le prochain objectif est une deuxième victoire d'étape. Je vais me concentrer sur ça. Le maillot vert, oui, je vais le défendre mais nous n'en sommes qu'à la deuxième étape. On sait bien que les arrivées au sprint offrent beaucoup de points mais je vais aussi disputer les sprints intermédiaires et ce maillot peut en effet devenir un objectif au fil du temps. Je ne vais non plus me prendre la tête avec ce classement..."

Nacer gagnant sa première victoire d'étape dans le Tour d'Espagne rejoint son jeune frère Rayane dans les honneurs d'un week-end inoubliable pour la famille Bouhanni. Ce dernier est en effet depuis samedi champion de France juniors.

Vos commentaires