l'Actualité

toutes les actualités

Tour d'Espagne - étape 4

le 26 août 2014
Kenny Elissonde avec les favoris. Kenny Elissonde préfère nettement la chaleur à la pluie froide qui tombe actuellement sur le nord de l'Espagne. Dans la canicule sévissant en Andalousie, le leader de l'équipe fdj.fr s'en est parfaitement sorti dans la quatrième étape gagnée par Degenkolb (Giant-Shimano) et au terme de laquelle Nacer Bouhanni a perdu son maillot vert du classement par points.

La chaleur (41° à Cordoue) était bien le principal élément à combattre pour la plupart des coureurs mais Kenny s'est montré à son avantage, grimpant l'Alto del Catorce per Ciento au contact du Team Sky imprimant le rythme.

"J'avais juste à suivre le groupe,dit-il, il n'y a pas eu d'attaques mais avec la chaleur il y a eu une sélection par l'arrière. Ce n'était pas la grande montagne, l'effort était assez bref. On finit à 60, ici il y a un sacré niveau, il y a 50 bons grimpeurs. Et s'il fait fait vraiment très chaud, si j'en souffre comme tout être humain, je préfère largement ça que le froid."

Dans cette deuxième difficulté de la journée, Nacer Bouhanni s'est vraiment accroché, dans le sillage de Johan Le Bon mais comme pour beaucoup de sprinteurs, la pente était trop raide. Il abandonné le maillot vert à Michael Matthews (Orica-Greenedge) qui détient aussi le maillot rouge de leader.

Au cours de cette étape, comme la veille, Thibaut Pinot a été à la peine. Il avait affirmé vouloir se concentrer sur une victoire d'étape et prendre du plaisir. Le plaisir, pour le moment, n'y est pas.

"Thibaut a été souffrant, rappelle Franck Pineau, et il lui faut un peu de temps pour retrouver de bonnes sensations. La grosse chaleur qu'il n'apprécie pas n'arrange rien. Il a fini sur le podium du Tour, il n'a pas couru depuis et ce qu'il peut obtenir ici, c'est du bonus. On ne lui demande rien pour le moment même s'il lui tient à coeur d'aider Kenny Elissonde. Pour le moment il se bat avec son vélo, on va le laisser tranquille..."

Vos commentaires