l'Actualité

toutes les actualités

Tour d'Italie étape 13

le 23 mai 2014
Nacer Bouhanni, à qui perd gagne.
L’Italien Marco Canola (Bardiani-CSF) s’est imposé dans la treizième étape du Giro au terme d’une longue échappée menée en compagnie de Rodriguez (Androni Giocattoli) et Tulik (Europcar) et dans une étape durant laquelle l’équipe fdj.fr s’est satisfaite de la quatrième place de Nacer Bouhanni qui a conforté son maillot rouge.

Derrière cette échappée, au départ forte de six coureurs, partie après trois kilomètres, le Trèfle a assumé ses responsabilités. Tour à tour, tous les équipiers de Nacer ont travaillé en tête de peloton, Alexandre Géniez, Francis Mourey et Jussi Veikkanen dans le final, avec l’aide d’un coureur de l’équipe Giant-Shimano mais tandis que le peloton était revenu à un peu plus d’une minute à quinze kilomètres de l’arrivée, toutes les équipes rivales ont cessé de collaborer. En leader, Nacer a demandé de l’aide mais personne ne donnant suite, ses équipiers ont à leur tour stoppé leur travail.

« Nous avons travaillé pour gagner l’étape, explique Frédéric Guesdon, mais pas au point de laisser les autres nous regarder et prendre le risque de perdre. Nacer a déjà trois victoires d’étapes. Les autres ? Combien ? »

« Certaines équipes auraient pu rouler avec nous, confirme Nacer. Je leur ai demandé de l’aide mais il ne sont pas venus. Ils nous ont laissé travailler mais c’est le cyclisme… »

De fait, les trois hommes de tête ont conservé onze secondes d’avance sur la ligne d’arrivée et Nacer a pris la quatrième place devant Nizzolo, confortant son maillot rouge de leader au classement des sprints.

« Je suis déçu, disait-il,parce que mon équipe a travaillé toute la journée et je ne les ai pas récompensés par une victoire. Au sprint intermédiaire, j’ai fini deuxième derrière Nizzolo mais je savais que l’arrivée donnait plus de points. »

« A choisir, poursuit Frédéric Guesdon, on a préféré qu’un des échappés gagne plutôt qu’un autre sprinteur. On a joué le jeu, on a roulé mais pas au point d’emmener tout le monde, tous les autres qui attendent les dernier moment pour produire leur effort. Ce soir, Nacer a quand même conforté son maillot rouge. »

Ce week-end, les sprinteurs vont devoir serrer les dents, deux étapes de montagne se dressant devant eux mais le leader de l’équipe fdj.fr est confiant.

« Oui demain on attaque la montagne mais ma condition est là,dit-il. Peut-être y aura-t-il une autre occasion de gagner dans la 17e étape à Vittorio Veneto mais ce n’est pas sûr. En revanche à Triestre, je vais tout faire pour l’emporter une quatrième fois. »

Avec le maillot rouge sur le dos !

Vos commentaires